Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

lundi 21 septembre 2009

Les mensonges de la France rétrograde qui se bat contre les éoliennes

Lundi 21 SEPTEMBRE



Pour préparer leur prochaine "manifestation nationale", les associations de conservateurs du paysage n’hésitent pas à mentir et ils diffusent depuis quelques jours une photo-montage censée représenter le Mont Saint Michel quand il sera (soi disant) équipé d’éoliennes. Ce qui est évidemment faux même si ce "monument" n’est guère qu’un pompe à fric pour laquelle l’Etat et les collectivités locales sont en train de dépenser plus de 200 millions d’euros pour remettre de l’eau autour. Tout cela sous couvert d’écologie.

On attend avec impatience la diffusion de photos montrant le paysage détruit par les urbanisations commerciales et les pylônes d’EDF. Ou les photos des centrales nucléaires qui ne menacent pas que le paysage. Mais là, pas question, toutes ces associations rétrogrades qui recrutent essentiellement chez ceux qui veulent préserver (? ??) leurs châteaux ou leurs résidences secondaires, ont de trop bonnes relations avec AREVA et les milieux pro-nucléaires. Lesquels les aident à lutter contre l’extension des énergies renouvelables en diffusant de fausses informations sur le bruit des éoliennes et le danger qu’elles font courir aux oiseaux.

Il en est même qui assurent qu’elles font tourner le lait des vaches...

19 commentaires:

NaOH a dit…

Bonjour,

C'est plus compliqué que ça. S'il y en a bien qui sont favorables aux éoliennes mais pas chez eux, ce qu'on a souvent trouvé chez les "écologistes", s'il y en a aussi qui y sont défavorables pour les raisons que vous exposez, il en existe encore une troisième catégorie qui mérite plus d'attention.
Ce sont ceux qui y sont défavorables pour de très bonnes raisons, à mon avis : tous calculs faits, les éoliennes et le solaire ne représenteront jamais plus d'une dizaine de pourcent, au mieux, de l'énergie actuellement consommée. Ce n'est donc et ne sera jamais une "solution", si on ne fait rien en même temps pour diminuer de manière drastique la consommation énergétique. Or, comme disait l'autre : "notre mode de vie n'est pas négociable"...
Pour plus de détails : http://www.superno.com/blog/2009/09/leolien-individuel-dans-le-mythe-de-la-croissance-verte/

Shad a dit…

Je voudrais bien plus d'informations (vraies) sur les suposées risques des éoliennes ... s'il vous plait.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Il n'est pas question d'installer un "tout solaire" ou un "tout éoliennes", ce serait aussi stupide que le "tout nucléaire". Simplement pour diminuer l'émission des gaz à effets de serre (à laquelle contribue aussi le nucléaire en plus de la question des déchets et du risque)il faut avoir recours autant que faire se peut aux énergies renouvelables.

Pour la question suivante: il n'existe pas de risques liés aux éoliennes. La ligue pour la protection des oiseaux a publié un rapport expliquant que les pales (qui tournent d'ailleurs très lentement) ne constituent pas un danger pour les oiseaux. Quant au bruit allégué par les anti-éoliennes, je peux vous dire qu'au pied d'une éolienne, comme j'ai pu le constater en reportage, vous pouvez parler à voix normale: on n'entend qu'un petit chuintement.

Guillaume a dit…

Même si je suis d'accord que la France a du retard à rattraper en matière d'éolien, il faut bien faire attention que ce n'est pas la panacée parce que l'on ne pas encore stocker l'électricité produite. Il faut donc une autre source d'énergie pour pallier aux déficiences chroniques de l'éolien (manque de vent...). L'Allemagne qui sort du nucléaire, et par ailleurs assez fortement équipée en éolien, est en train de construire des centrales thermiques à énergie fossile, pour pallier aux absences de vent. D'où un bénéfice plutôt négatif pour la planète.
Donc de l'éolien, oui, mais pas trop, et pas que ça en terme de renouvelable, et puis ben le nucléaire, malheureusement difficile de s'en passer, et surtout surtout des économies d'énergie !

Sinon, je suis d'accord qu'en terme de nuisance sonore on nous raconte des bobards, de même que le risque pour les oiseaux (les voitures font un travail meurtrier bien plus significatif). Il y a par ailleurs nombre de région et de terrains industriels ou la beauté du paysage n'est plus là, qui pourraient accueillir des éoliennes. On pourrait aussi en mettre en mer. Donc ces problèmes n'en sont pas vraiment... Par contre, à moins de ne s'éclairer et de regarder la télé seulement quand il y a du vent, là c'est un problème !

Anonyme a dit…

Je viens de passer un mois en mission pro, et je suis allé dans chaque région de France métropolitaine (je connais tres bien les DOM aussi)... j'ai donc pu voir un certains nombre d'éoliennes...
chacun ses goûts.. certes! Mais tout de meme: Une éolienne est bcp plus classe et est bcp plus agréable d'un point de vue esthétique que n'importe quel poteau electrique!!!


Merci bcp Claude Marie pour tout ces articles! ils m'ont bien manqués pendant mon mois de mission! :D

Leslie LG

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Merci de votre message.

De toute façon, au minimum une éolienne c'est pas plus laid qu'un pylône à haute tension et bien moins moche qu'un supermarché ou un monsieur meuble en pleine campagne!

Si vous voulez mesurer la mauvaise foi des anti-éoliennes, allez sur Politis.fr (blog des rédacteurs) et vous verrez jusqu'à quel point va la mauvaise foi et la fureur rétrograde de ces gens.

Amicalement

ps Ca c'est bien passé votre mission de quatre mois ?

agriot a dit…

Bonjour
Je précise en préambule que je suis contre l’énergie nucléaire contre laquelle je m’oppose depuis les années 1970. A l’époque, j’étais dans le Nord de la France et j’ai lutté contre l’implantation de la centrale de Gravelines. Je n’ai jamais varié dans mon opposition indéfectible.
Ceci précisé, je crois que la puissance de toutes les éoliennes ne remplacera jamais celle des centrales nucléaires. Là où les centrales fournissent des milliers de MW, les éoliennes ne fournissent que quelques centaines MW qui ne sont pas à la hauteur des énormes et absurdes besoins actuels.
Je crois que la promotion de l’efficacité et de la sobriété énergétique doit être au coeur du combat. Tant qu’il y aura un gaspillage éhonté de l’énergie, il y aura besoin des centrales nucléaires.
Dans ce contexte de débauche d’énergie, à quoi peuvent bien servir des éoliennes qui, ne l’oublions pas, sont des éoliennes industrielles ?
Dans l’état actuel des choses, elles ne servent qu’aux entreprises capitalistes pour faire du profit. Ces entreprises récupèrent en effet tout ce qui peut faire du profit, dans tous les domaines possibles, y compris dans les énergies renouvelables, sans aucune sensibilité écologique. Si ce sont des éoliennes qui rapportent, elles y vont. Et elles ne fabriquent pas n’importe quelles éoliennes. Ce sont des éoliennes industrielles, gigantesques, monstrueuses, qui défigurent nos montagnes, des endroits jusque là encore épargnés par l’avancée de la laideur consumériste qui s’étale autour de chaque ville et village. Le territoire de nos montagnes était globalement épargné jusqu’à présent. Le voilà désormais devenu la proie de la croissance économique, rebaptisée verte, et de toutes les laideurs qui vont avec ce SYSTEME.
Les capitalistes n’en ont rien à faire de la beauté de nos paysages. Ils n’en ont rien à faire des économies d’énergie. Ils veulent du fric, c’est tout ! Et ils arrivent à soudoyer des élus par quelques subsides, pas tous les élus heureusement.
Les industriels classiques mettaient leur usine au fond des plaines. Les industriels verts mettent leurs usines au dessus des montagnes. Quelle avancée écologique !
Si ce qui fait la valeur de la vie disparaît sous la marchandisation du monde jusque au dessus de nos montagnes, nous sommes murs pour le retour à la barbarie. C’est déjà en partie réalisé avec les stations de ski qui dénaturent les Alpes, les Pyrénées et toutes les montagnes enneigées.
Si "passer au vert" n’est qu’une opération comptable de transfert de la production d’une même quantité d’énergie d’une forme à une autre sans remettre en cause les bases même du consumérisme, c’est assez léger comme programme.
Oui pour des éoliennes dès aujourd’hui mais imaginée autrement !

agriot a dit…

Je m'étais déjà fait traiter d'obscurantiste parce que je m'oppose à l'agriculture industrielle dont l'utilisation des pesticides est l'une des caractéristiques majeures.
Je me fais traiter désormais de passéiste parce que je m'oppose à l'implantation d'éoliennes industrielles sur le sommet de nos belles montagnes de Dieulefit, d’Espeluche et de Réauville.
Faut-il être broyé par le besoin effréné d'énergie et par l'appétit féroce des industriels au point de tout détruire de ce qui reste de la beauté de la vie et de la nature ?
Je sais que les premiers anti-éoliens étaient pour le nucléaire mais je sais aussi que d'autres anti-éoliens, comme moi aujourd'hui, s'insurgent contre la main mise et le dévoiement, par le SYSTEME capitaliste, d'une belle énergie renouvelable.
Oui pour des éoliennes dès aujourd’hui mais construite dans la dynamique citoyenne d’un territoire.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Je ne songe pas à remplacer le nucléaire par l'éolien et/ou le solaire. Simplement, plus on augmente la part des énergies renouvelables et ne favorisant pas le dérèglement climatique, mieux la terre se porte et donc, ce qui est important, les êtres humains.
Pour le reste, je suis d'accord pour changer de système politique et économique, à supprimer le capitalisme... Mais en attendant, faisons le choix technique le moins pénalisant pour la planète. Que je sache, les centrales nucléaires ou thermiques ne sont pas opérées par des gentils socialistes ne faisant pas de profit...

Anonyme a dit…

Je suis plutôt favorable aux éoliennes, même industrielles. Oui elles défigurent un paysage, mais il faut savoir ce que l'on (vote) veut. C'est un panneau de 120 mètres qui dit à tout le monde : "vous consommez de l'électricité"
J'introduis un petit bémol, les éoliennes des Corbières, par vent très fort, font autant de bruit qu'une autoroute ou un TGV permanent. Pour les oiseaux, à comparer avec les autres causes d'extinction, c'est du pipi de chat.
En tout cas c'est bien plus réversible que les autres brontosaures technologiques (autoroutes, centrales, TGV, zones tertiaires, industrielles et commerciales, et peut-être moins moche)
Oui il faut réduire drastiquement notre consommation, et pas seulement d'électricité. Un Science et Vie hors série de 2008 dresse un bilan des ressources non renouvelables qui va de 30 a 50 ans. Il va bien falloir commencer à définir ce dont on ne peut pas se passer, et envisager de laisser tomber tout le reste. Encore une fois, si on ne l'achetait pas, ca ne se vendrait pas.
Quant à ceux qui ont encore l'illusion que la technologie est la solution, demandez vous si ce n'est pas le problème, finalement.
Pour développer les cellules photovoltaïques, pouvait-on échapper à Apollo 11 et au TGV?
En résumé, puisqu'on en est à ce point, des éoliennes, du solaire, et toutes les énergies renouvelables en transition pendant l'abandon des autres énergies, même si ça doit prendre cent cinquante ans. Comment peut-on imaginer une autre solution ?
Pour régler son compte au nucléaire, outre les déchets ET les risques que les décideurs NE PEUVENT PAS imposer aux générations futures, faisons simplement le bilan de son coût présent et futur.
elhierro

Anonyme a dit…

J'ai cru comprendre qu'il y a une hiérarchie dans les énergies.
Première hérésie, se chauffer à l'électricité, même en France, coute cher, surtout en énergie fossile.
Au point qu'il me paraitrait logique de faire financer l'investissement à celui qui vend les convecteurs. (300 Euros pour 1000w, je crois ?)
Deuxieme hérésie, se chauffer avec une énergie fossile, puisque pour l'instant on ne peut pas s'en passer pour produire l'électricité, et qu'a l'occasion de cette transformation, on en rejette 50% en chaleur.
Conclusion il me semble logique de réfléchir en priorité sur le chauffage,non? C'est même là où les solutions sont les plus simples! biomasse, solaire, geothermie, cogénération en micro-centrales. Un programme possible de relance pour nos capitalistes ?
elhierro

bric a dit…

Bien sûr que le renouvelable ne produira pas autant d'énergie que les modes actuels. Et tant mieux, d'ailleurs, car la pénurie fera avorter la société de consommation et la nuisance instantanée qui l'accompagne.
À terme (soyons optimistes), nous n'aurons plus que les renouvelables et alors nous serons bien obligés d'adapter la consommation à la production. On va peut-être devoir éteindre souvent la télé et les caméras de vidéo-surveillance !! ;)

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Le relais de l'énergie éolienne pour diminuer la part de l'énergie fossile et de l'énergie nucléaire, sera pris par le solaire. Lequel aura (et a déjà) l'avantage de pouvoir être individualisé ou limité à un immeuble et donc à une autocosommation, même collective. Puisque le problème reste le transport de l'électricité.

Attention à la Terre a dit…

Bonjour, en Belgique, une petite ville (Villers-le-bouillet) près de chez moi vient d'en installer et, petit à petit ce sont presque 16 éoliennes qui rendent le paysage magique, et la commune est devenue "autonome" même les photocopieurs de bureaux tournent "à l'éolienne"!!
Il y a aussi une association dans le sud du pays : "Vent d'Houyet" qui a permis à des enfants de devenir propriétaires d'éoliennes : il faut commencer jeune, et le résultat est surprenant.
Mais les mentalités changent moins vite que le vent...
Merci pour vos articles.

Fabrice a dit…

Ce n'est qu'un simple avis, mais les infrastructures nécessitées par l'énergie éolienne me semblent beaucoup plus intrusives que celles du solaire. Pourquoi ne pas opter en priorité voire exclusivement pour cette solution?

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Les deux énergies sont complémentaires mais si l'on considère des grosse installations, l'impact est le même.
Mais
- d'abord le solaire est encore trés cher.
- Ensuite on peut espèrer que le solaire soit plus éligibles à l'équipement individuel même si l'on commenca à fabriquer des éoliennes individuelles (telles qu'elles existaient au début des années 80, fabriquées par deux petites entreprises qui ont été coulées à l'époque par EDF)

thierry a dit…

Merci pour vos articles. Il y a quelques années, quand il y avait peu d'éoliennes, on leur reprochait en plus de tous les maux de faire beaucoup de bruit. Maintenant qu'il y en a beaucoup plus, plus personne ne se plaint du bruit qu'elles ne font pas...

ling a dit…

je vous remercie pour ce partage d'un article de Nice.
authentic nike shoes
discount puma shoes whosale
discount nike shoes whosale
cheap nike shoes
discount nike shoes
discount puma shoes
nike mens shoes
nike womens shoes
nike childrens shoes
puma mens shoes
puma womens shoes
chaussures puma
puma speed cat
Nike Tn Chaussures
requin tn
nike shox
puma shoes
puma CAT
puma basket
puma speed
baskets puma
puma sport
puma femmes
puma shox r4 torch
nike air max requin
nike shox r3
shox rival r3
tn plus
chaussures shox
nike shox r4 torch
air max tn requin
nike tn femme
pas cher nike
tn chaussures
nike rift
nike shox nz
chaussures shox
nike shox rival
shox rival
chaussures requin
jeans online
cheap armani jeans
cheap G-star jeans
cheap ugg boots

tingting a dit…

There was this guy who believed very much in true love and decided to take his time to wait for his right girl to appear.
nike shox nz shoes
cheap nike shox nz shoes
nike shoxs
Chaussures puma
wholesale nike shox nz shoes
cheap ugg boots
nike womens shoes
hommes nike chaussures
femmes nike
mens puma shoes
hommes puma chaussures
femmes puma chaussures
Nike Air Max 360 chaussures
Nike Air Max 90 Chaussures
Nike Air Max 95 Chaussures
Nike Air Max Ltd Chaussures
nike shox
Nike Max Tn Chaussures
nike 360 air maxSo he hardened his heart and turned her down cruelly.
nike running shoes
NIKE air shoes The guy went on with his life..... still searching for the one but somehow deep inside him,
nike shox nz shoes online store
nike air max
Then,
Nike Air TN Spider Chaussures
Nike Max Plata Chaussures
Nike R4 Plating Chaussures
Nike Shox Rival Velcro
Nike Shox Deliver Chaussures
Nike Shox Classic Chaussures
Nike NZ Plating Chaussures
wholesale nike shoes
nike shox torch