Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

mercredi 3 février 2010

A Porto Alegre, le Forum social mondial des dix ans a fait preuve d'un certain essouflement et a tourné en rond

Mercredi 3 Février

Cet article publié il y a quelques jours sur Mediapart a provoqué de nombreuses réactions...trés contrastées.


Attablé dans l’un des restaurants populaires qui surplombent l’immense marché de Porto Alegre, Francisco Whitaker commence déjà à refaire le Forum qui vient de se terminer et évoque surtout les forums régionaux qui se dérouleront avant la fin de l’année. Pour « Chico », comme ses amis l’appellent, la réflexion sur le mouvement qu’il a contribué à inventer en 2001 deux ans après les énormes manifestations victorieuses de Seattle contre l’Organisation Mondiale du Commerce, ne s’arrête jamais. A 78 ans, cet ancien architecte brésilien de Sao Paulo reste dévoré par la passion de changer de monde, de faire se rencontrer des hommes, des femmes et des mouvements sociaux de toute la planète. Il n’esquive ni les questions ni les doutes, mais reste persuadé que le mouvement créé il y a dix ans pour faire pièce au forum de Davos conserve toujours un temps d’avance sur la faculté de récupération de la mécanique mondialisante et sur les pesanteurs de la société globalisée. Pourtant, la table ronde des responsables de ces forums décentralisés qui venait de clore les multiples échanges commencés le 25 janvier parait lui apporter un démenti : d’abord ils ne sont qu’une douzaine à la tribune pour raconter ce qui se passera dans les autres 27 forums de l’année et surtout, ce panel sur l’avenir proche de l’altermondialisme ne comptait qu’une seule femme. Chico reconnaît qu’un effort reste à faire mais assure que cet échantillonnage n’est pas représentatif de la réalité de l’évolution des participants et des militants. Sa femme émet gentiment mais fermement des doutes sur ce point. Il avoue ensuite que, par essence autogestionnaire et ne se reconnaissant aucun responsable, le Forum Social Mondial ne peut et ne veut rien imposer. Il peine donc désormais à expliquer ce qu’il fait, ce qu’il est et ce qu’il veut : « Nous avons un problème de communication, nous éprouvons des difficultés à faire savoir ce que nous sommes, ce que nous préparons. Parce qu’il est difficile de dire qui doit parler, qui doit communiquer. Ce n’est pas à notre Comité international ou aux Brésilien de le faire mais à ceux qui participent. Même difficulté pour le contenu de cette communication. Mais il est clair que sur ce point nous devrons faire rapidement des progrès. Il nous faudrait des professionnels mais sans oublier que la forme n’est pas sans influence sur le fond et que l’on ne peut pas demander aux mouvements de simplement répercuter ce que nous leur dirions de dire ». Le coeur de l’ambiguïté ressentie par beaucoup de quelques 12 000 participants se sentant parfois abandonnés par le monde.
Manifestement ce souci de « faire savoir » est au coeur de l’avenir d’un mouvement dont Chico ne sait toujours pas s’il faut l’appeler « espace » ou « mouvement ». Le défaut de communication mais probablement aussi la crise d’identité idéologique au bout de dix ans, expliquent certainement pourquoi ce Forum de 2010 à Porto Alegre a constamment hésité entre un format mondial et un format régional , au point de semer la confusion chez les militants et les journalistes. Hugo, un participant uruguayen spécialiste de l’environnement, présent dés l’origine, résume brutalement sa vision critique de la situation : « au cours des premières années le Forum Social Mondial était en lui même un événement, une proclamation évidente dont les slogans se déclinaient et s’illustraient naturellement. Que l’on soit d’accord ou non avec nous, il était à peine nécessaire d’expliquer. Le kaléidoscope des expériences, des luttes, des échecs et des réussites suffisait à nous faire comprendre, à nous situer. Le public et les journalistes n’avaient qu’à choisir, qu’à picorer puisque nous étions vraiment et concrètement l’autre monde possible. Aujourd’hui, nous bégayons. A l’exception de Lula pour qui venir ici est un rite, un retour aux sources, les hommes politiques ne nous fréquentent plus puisqu’ils ont fait le plein de nos idées pour les accommoder ou à les dénaturer à leurs façons. En fait, ici, il n’y a plus grand chose à « voler ». Même Christine Boutin qui avait fait savoir qu’elle viendrait faire son marché à Porto Alegre pour Sarkozy a annulé son voyage.
Illustration du bégaiement: vendredi matin, le séminaire de conclusion de la semaine, séance qui devait dégager et présenter les axes de l’avenir s’est transformé en une suite hétéroclite de propositions émanant d’une salle bondée : trois minutes, théoriquement, par personne pour lancer des idées. Mais d’une part, la plupart des intervenants ne « vendaient » que leur histoire ou leur préoccupation et d’autre part, surtout, j’ai alors eu la terrible impression, à quelques exceptions prés, d’avoir entendu les mêmes pétitions de principe au cours des trois premiers forums de Porto Alegre. Avec moins de fraîcheur et en prime des condamnations rituelles du capitalisme qui pour être logiques ne font plus avancer la discussion. Surtout devant un public convaincu. Porto Alègre, pour avoir eu raison avant tout le monde, pour avoir annoncé et décrit la crise, dilue inconsciemment sa « victoire » dans la ritualisation tandis que le Président français, un exemple entre d’autres, se paye de mots faussement altermondialistes au Forum de Davos.
La récupération a fonctionné et le système mondialisé s’efforce de digérer ou de banaliser la plupart des « révolutions » élaborées au cours des premières années des forums, qu’ils soient mondiaux, comme à Porto Alègre, Nairobi ou Bombay, régionaux ou locaux. Les participants de 2010 ne paraissent pas en avoir conscience ou bien, ils ne veulent pas le savoir. Alors, que contrairement à ce qui se passe dans un mouvement politique, national ou internationale, le renouvellement des générations se fait très rapidement. « Mais, dans le fond, explique Rita, une cubaine de quarante ans habituée des forums, la difficulté est peut-être là : notre mouvement n’a pas de mémoire et peu d’archives. Donc nous ne bâtissons pas en hauteur mais en largeur. Nous juxtaposons des idées ou même des réalisations sans capitaliser toutes les expériences, sans les transformer suffisamment en revendications et groupes de pression. Nous ne faisons pas assez de politique. Ce qui explique ton impression de répétition, de déjà vu ou déjà entendu. Voilà notre faiblesse. Nous sommes frappés d’amnésie » L’espace Forum Social, comme l’appelle Chico Whitaker a les défauts de ses qualités : l’autogestion limite désormais son influence alors que, malgré tout, des choses passionnantes continuent de s’y raconter. Ce que Candido Grzybowski, le sociologue Brésilien co-fondateur du Forum social en 2001 qui animait le débat sur le futur admet : « la crise a validé nos critiques et nos analyses, elle a mis en valeur les multiples solutions qui se sont encore exprimés à Porto Alegre cette année, mais nous n’avons pas su en profiter ». Avec d’autres, il admet que la crise environnementale est également une crise majeure sans parvenir à la lier vraiment avec les préoccupations anciennes des altermondialistes qui, sauf à Belém en 2009, n’ont jamais vraiment pris en considération la question de l’écologie.
Les altermondialistes ont toujours éprouvé des difficultés à sortir de la critique de l’économie, de la finance et de la mondialisation des marchés. Ce n’est pas dans leur culture. Face à ce reproche, Chico Whitaker esquive, en peu gêné, en répondant : « oui, tu as peut-être raison, mais nous n’y pouvons rien car chaque forum, à Porto Alegre ou ailleurs, n’est fait de ce que les mouvements, les groupes et les associations y apportent ; c’est vrai que ce matin, les gens ont peu évoqué l’environnement, mais ça viendra ». Les altermondialistes peinent visiblement depuis des années à mêler étroitement social, écologie et économie alors qu’à Copenhague, les écologistes l’ont fait et ont reconnu que la bataille environnementale n’avait plus aucune frontière, physique ou catégorielle, devenant ipso facto de nouveaux ou les nouveaux altermondialistes. Un renversement de la société civile, probablement lié aux inquiétudes dues au changement climatique, et sur lequel les animateurs du Forum avouent réflêchir sans trouver de solutions ; même si les débats de Porto Alegre, ont été riches en interventions sur la nature, sur le bien vivre, sur le respect des rythmes naturels. Mais ces discours et expériences émanant prioritairement des peuples indigènes sont difficilement globalisations et risquent d’être peu entendus dans un monde peuplé majoritairement de citadins.
Le Forum Social mondial a prouvé en quelques jours, qu’il reste une extraordinaire usine à idées, que tout y fonctionne parfaitement, mais aussi que l’usine parait ne plus savoir quoi fabriquer. Et la majorité de cette nébuleuse refuse, comme lui demande depuis longtemps le Français Bernard Cassen ex-membre fondateur d’Attac, de se transformer en mouvement d’appui aux gouvernements qui partagent certaines de ses valeurs sociales et économiques. Dans l’historique qu’il a brossé devant les militants, puisqu’il fut lui aussi un des inventeurs du Forum Social, il a tenu a rappeler cette position minoritaire.
Reste que les habitants de Porto Alegre aiment toujours « leur » forum, qu’ils s’efforcent de faire vivre la gestion participative de leur ville et qu’ils rêvent que cet événement s’installe définitivement chez eux. Après tout, le Forum Social Mondial enraciné au Brésil, a également prouvé par ses expériences sociales réussies que l’Amérique Latine est probablement devenu le laboratoire d’un autre Monde. Sans ce Forum, Lula ne serait sans doute jamais devenu président.


PS je poursuis mon reportage en Amérique du sud jusqu'au 13 février mais je vais m'efforcer d'éliminer le piratage de ce blog par un imbécile anglais ou américain. Mais je ne sais pas trop comment faire

18 commentaires:

Anonyme a dit…

[B]NZBsRus.com[/B]
Lose Idle Downloads Using NZB Files You Can Instantly Find Movies, PC Games, MP3 Albums, Applications & Download Them @ Accelerated Speeds

[URL=http://www.nzbsrus.com][B]Usenet[/B][/URL]

Manuel a dit…

Je suis d'accord avec vous.

Et je vous remercie de nous faire partager régulièrement vos idées, vos opinions ainsi que votre passion, via vos blogs et vos bouquins.

P-S: J'ai moi aussi remarqué des commentaires étranges sur ce blog, depuis quelques temps. Je pense qu'il s'agit plutôt d'un zigoto qui s'amuse à envoyer des "spams". Vous devriez contacter le centre d'aide de cette plateforme de blog via : http://www.google.com/support/blogger/bin/request.py?contact_type=contact_policy
Je pense que vous avez aussi la possibilité via les options de supprimer les commentaires indésirables ainsi que d'activer la mise en place d'un "captcha" ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Captcha ) qui permet de lutter contre ce genre de problème, mais j'ignore la façon dont il faut procéder n'ayant moi-même pas de blog.
Bon courage !

ling a dit…

je vous remercie pour ce partage d'un article de Nice.
authentic nike shoes
discount puma shoes whosale
discount nike shoes whosale
cheap nike shoes
discount nike shoes
discount puma shoes
nike mens shoes
nike womens shoes
nike childrens shoes
puma mens shoes
puma womens shoes
chaussures puma
puma speed cat
Nike Tn Chaussures
requin tn
nike shox
puma shoes
puma CAT
puma basket
puma speed
baskets puma
puma sport
puma femmes
puma shox r4 torch
nike air max requin
nike shox r3
shox rival r3
tn plus
chaussures shox
nike shox r4 torch
air max tn requin
nike tn femme
pas cher nike
tn chaussures
nike rift
nike shox nz
chaussures shox
nike shox rival
shox rival
chaussures requin
jeans online
cheap armani jeans
cheap G-star jeans
cheap ugg boots

Anonyme a dit…

Merci, je m'en occupe à mon retour en France

Anonyme a dit…

hello my first comment whoopee...[url=http://www.mario2u.com/user].[/url]

Anonyme a dit…

free sex movie clips juicy free sex video clips long free nude young girl clips free online hentai clips free nude video sex clips
[url=http://www.lisanovalive.com/profiles/blogs/free-old-xxx-clips]free ogygian xxx clips [/url]
free sex celebrities porn clips free sex tube clips free sex clips ass free sex clips north country free sex vid clips free sex clip free sex clips downloads webs free sexy bikini video clips free office lesbian sex video clips free sexy erotic asian dance clips free sex against will clips free sex clips squirt positions free nude women video clips free sexy hardcore porn clips free sex video clips hardcore clips free sex toons clips free sexy clips mature handjobs free sex stories clips free sex movie clips downloads free online hentai porn clips

Anonyme a dit…

[B]NZBsRus.com[/B]
Dismiss Sluggish Downloads Using NZB Files You Can Hastily Search Movies, Console Games, MP3s, Software & Download Them @ Dashing Rates

[URL=http://www.nzbsrus.com][B]NZB[/B][/URL]

Anonyme a dit…

Research Our Immaterial Prices at www.Pharmashack.com, The Master [b][url=http://www.pharmashack.com]Online Posologist's [/url][/b] To [url=http://www.pharmashack.com]Buy Viagra[/url] Online ! You Can also Details to Obtrusive Deals When You [url=http://www.pharmashack.com/en/item/cialis.html]Buy Cialis[/url] and When You You [url=http://www.pharmashack.com/en/item/levitra.html]Buy Levitra[/url] Online. We Also Divulge a Signal Generic [url=http://www.pharmashack.com/en/item/phentermine.html]Phentermine[/url] As a maintenance to Your Victuals ! We Give up Appellation marque [url=http://www.pharmashack.com/en/item/viagra.html]Viagra[/url] and Also [url=http://www.pharmashack.com/en/item/generic_viagra.html]Generic Viagra[/url] !

Anonyme a dit…

Yes if the truth be known, in some moments I can reveal that I jibe consent to with you, but you may be making allowance for other options.
to the article there is stationary a definitely as you did in the decrease publication of this beg www.google.com/ie?as_q=mcafee virusscan plus antivirus 2008 ?
I noticed the axiom you have not used. Or you functioning the pitch-dark methods of development of the resource. I take a week and do necheg

オテモヤン a dit…

オナニー
逆援助
SEX
フェラチオ
ソープ
逆援助
出張ホスト
手コキ
おっぱい
フェラチオ
中出し
セックス
デリヘル
包茎
逆援
性欲

Anonyme a dit…

Bonjour,
Le temps n'est plus à l'homme qui domine l'homme, son frère.

Si les méchants croissent comme l'herbe, Si tous ceux qui font le mal fleurissent, C'est pour être anéantis à jamais.

je me permet de vous contacter afin de porter à votre connaissance, ce site : http://www.lelivredevie.com et aussi celui-ci :http://pagesperso-orange.fr/metaphysique/666/
j'espère que la lecture de ce livre vous apportera au moins autant de plaisir qu'à moi ...
Le royaume des cieux est proche.
Cordialement

Manuel a dit…

En réponse au commentaire ci-dessus :
Moi, ce sont les religions que j'aimerai anéantir à jamais, et tous les tarrés de votre genre...
Voilà, c'est dit.

Anonyme a dit…

Amiable dispatch and this enter helped me alot in my college assignement. Gratefulness you for your information.

Anonyme a dit…

best glpjl

[url=http://brucsetu.blogspot.com]bruce sets usb[/url]
[url=http://nort-boo-garbag.blogspot.com]north boots garbage[/url]
[url=http://fiberglas-ri-ant.blogspot.com]fiberglass ring antec[/url]
[url=http://jeweldressolderi.blogspot.com]jewelry dress soldering[/url]
[url=http://windo-ho-squa.blogspot.com]window hose square[/url]

sites xgdi

Anonyme a dit…

http://www.atomic.yoyo.pl/czity-do-cs/decal-converter.html
[url=www.atomic.yoyo.pl/czity-do-cs/decal-converter.html]decal converter[/url]
[url=http://www.atomic.yoyo.pl/kara-smierci/kara-smierci.html]kara smierci[/url]
[url=http://www.atomic.yoyo.pl/czity-do-cs/serwery-cs.html]serwery cs[/url]
[url=http://www.atomic.yoyo.pl/czity-do-cs/speed-hack-counter-strike.html]speed hack counter strike[/url]

Anonyme a dit…

Sans vouloir faire de mauvais esprit, je ne vois pas trop quel sujet de réjouissance il y a à savoir le Brésil dirigé un des principaux soutiens de l'ignoble industrie des biocarburants, sous prétexte qu'il est censé appartenir à la gauche...

Anonyme a dit…

Il faut toujours faire attention au vocabulaire utilisé...
La culture ouvrière et syndicale de Lula (il a fait de la prison) et ses origines du Nord-este, n'en font pas, je me souviens en avoir parlé avec lui, un homme trés sensible à la priorité des questions écologiques, même s'il a fait des efforts. Mais, à son actif, il y a un net recul de la pauvreté et de l'analphabétisme de son pays. Il est un homme de gauche mais sur l'écologie, il n'est pas trés fort et, à tort ou à raison, il croit que son pays peut (depuis 20 ans) trouver une solution dans les biocarburants. Je ne suis pas d'accord avec lui sur ce point, mais ses deux présidences (non renouvelables) ont beaucoup apporté à son pays.

Anonyme a dit…

pardon, j'ai oublié de signer ma réponse
claude-marie vadrot