Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

dimanche 8 août 2010

Les fromages et produits laitiers que les producteurs de lait demandent aux consommateurs de boycotter

Dimanche 8 août

Les producteurs de lait partent en guerre contre les grands groupes de produits lactés qui refusent de payer leurs laits à des prix rémunérateurs. Pour plusieurs raisons : parce qu’une partie de leur production est préparée, y compris ce qu’ils appellent des « fromages de traditions » (sic) avec des poudres de lait venues du monde entier ; et ensuite parce que ces multinationales veulent une concentration du secteur pour rentabiliser les collectes de lait et aussi, dans un deuxiéme temps, pour pouvoir créer des fermes intégrés dont les paysans (comme pour le veau, les poulets et les porcs hors sol) ne seront plus que des ouvriers sous-payés. Ces producteurs de lait ont lancé une opération de boycott des produits des trois grands groupes qui refusent toute négociation vers un prix plus rénumérateur. Ils sont soutenus par la FNSEA : un paradoxe car c’est ce syndicat agricole dominant depuis la seconde guerre mondiale qui a favorisé l’émergence des ces groupes fromagers. Pour faciliter cette opération de boycott, voici les principales marques et les principaux produits, tous de fabrication industrielle, des trois groupes (plusieurs dizaines de milliers de salariés dans le monde) qui écrasent le marché avec leur puissance et leur communication et avec la complicité de la grande distribution. A ne pas acheter, donc.

Groupe Bongrain

Elle et Vire
Gérard Sélection
Géramont
Vieux pané
Saint Moret
Tartare
Paturain
Apetito
Alouette
Coeur de lait
Coeur de Lion
Saint Agur
Folépi
Saint-Albret
Boursault
P’tit Louis
Chaumes
Le Brébiou
Le Rustique
Riches Monts

Groupe Lactalis

Président
Le Roitelet
Boule d’Or
Le Petit
Rouy
Bridel
Rondelé
Bridélice
Matin Léger
La Laitière
Chaussée aux Moines
Lou Perac
Istara
Salakis
Celia
Lanquetot
Roquefort Société
Santa Lucia
Beulet

Groupe BEL

La Vache qui rit
Apéricube
Bonbel
Boursin
Cantadou
Kiri
Port Salut
Samos
Gervais
Cousteron
Sylphide

Une bonne occasion, ce boycott, (même si j'en ai probablement oublié quelques uns)pour se souvenir qu’il existe encore (en dehors des fromages télé affublés de vieux paysans ou de faux moines) quelques fromages et beurre régionaux élaborés dans des conditions artisanales et non pas dans le religion du "goût suivi" dont la première conséquence est de faire disparaitre la notion de goût en standardisant toute notre alimentation.

4 commentaires:

Pierre a dit…

...quelques fromages et beurre régionaux élaborés dans des conditions internationales... Je ne comprends pas « conditions internationales ».
Cela ne m'empêchera pas de diffuser la liste autour de moi.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Une erreur: je voulais dire dans des conditions artisanales. J'ai modifié.

Vee a dit…

Merci pour la liste.
Je vois pas mal de noms que je boycotte déjà.
Je complète mes informations.

Anonyme a dit…

je pense que le moyen le plus simple de ne pas se rendre complice de cette ineptie qui met l'agriculture à mal est tout simplement de ne plus passer par le circuit de la grande distribution. Personnelement, je fais mes courses en Biocoop, ce qui fait que j'ai l'assurance de trouver des produits conçus dans le respect des personnes et de l'environnement.