Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

dimanche 25 octobre 2015

Climat: conférence de Bonn, l'hypocrisie de l'ONU et l'impuissance des ONG



Le climat des pré-négociations sur  le dérèglement climatique qui viennent de se terminer à Bonn était aussi chaud qu’obscurci par d’épais nuages de langue de bois comme en témoigne le communiqué final de l’ONU dont il faut rappeler qu’elle est responsable des conférences sur le dérèglement climatique depuis  35 ans. Un texte de 55 pages souvent incompréhensible qui masque notamment que les discussions ont chauffé entre les pays industrialisés et les nations émergentes qui ne souhaitent pas « payer » les obstinations et les dégâts des nations riches ; et que personne ne veut s’engager et résister aux lobbies énergétiques et pétroliers. Un communiqué qui évite soigneusement de préciser que le « préaccord » n’est est pas un puisque, pour sauver la face, les négociateurs y ont laissé plusieurs centaines de parenthèses contenant tous les désaccords, y compris ceux qui portent sur la conjugaison des verbes. Car dans un texte diplomatique il existe une différence considérable entre « devraient » ou « doivent », celle qui sépare le bon vouloir d’un pays signataire de l’obligation sous peine de sanctions. Sans oublier les astuces de traduction à partir de l’anglais (langue de travail) permettant de masquer certains différents. Rappels nécessaires pour apprécier le traditionnel enfumage des Nations Unies qui n’aiment pas avouer les impasses et les échecs…

« Les gouvernements du monde se sont pleinement approprié le projet de texte de l'accord, un texte équilibré qui constituera le point de départ pour le dernier round de négociations. Les négociations reprendront à Paris lorsque les gouvernements se retrouveront au Sommet sur les changements climatiques de Paris, du 30 novembre à 11 décembre 2015. La Secrétaire exécutive de la CCNUCC Christiana Figueres a déclaré que le projet de texte comprend des options supplémentaires qui reflètent les préoccupations des pays en développement. « Nous avons maintenant un texte qui appartient aux Parties, qui est équilibré et complet. Le défi pour les gouvernements est de le ramener à une structure beaucoup plus concise, claire et cohérente en vue de son adoption à Paris ».  

L’Ambassadrice française pour les changements climatiques Laurence Tubiana a déclaré: « Nous avons un texte gérable pour la poursuite des travaux à Paris. Bien que beaucoup de travail reste à faire, le texte est une bonne base pour les négociations et les négociations doivent commencer dès le premier jour de la conférence ».  Mesdames Figueres et Tubiana ont convenu que le processus politique entre aujourd’hui et le début du Sommet de Paris sera au cœur du succès de la réunion. Une réunion ministérielle de pré-COP aura lieu dans la capitale française au début du mois de novembre pour travailler plus avant sur les questions politiques de haut niveau concernant le projet d'accord ».

L’autre problème c’est aussi que la plupart des ONG, surtout  les plus importantes et les plus installées, manient exactement la même langue de bois que les plénipotentiaires, même si les arguments et les appréciations diffèrent bien que dilués dans une imprégnation « responsable ». Les Nations Unies ont bien peur de la réalité pour avoir expulsé ces représentants de la société civile lors de la conférence de Bonn. Ils sont en vérité bien inoffensifs, comme en témoigne l’extrait du communiqué de l’organisation internationale Oxfam. Elle et beaucoup d’autres paraissent avoir été contaminés ou anesthésiés par des années de fréquentation des diplomates du climat. Donc, l’opinion publique ne les entend pas plus ou pas mieux que les délégués officiels. Et les manifestations auront bien du mal à masquer les récupérations multiples de la société politique et industrielle française qui fait feu de tout bois avec la COP 21 qui leur servent surtout à faire oublier leurs responsabilités.

« Nous avons aujourd’hui les bases textuelles pour qu’un accord ambitieux et équitable soit signé à Paris, mais nous manquons pour l’instant clairement de volonté politique pour y arriver. « A 6 semaines de la COP21, deux visions de l’accord de Paris se dessinent. D’un côté, un accord  qui fait le choix du plus petit dénominateur commun et ne répond pas à l’étendue des besoins des populations les plus vulnérables. De l’autre, un accord ambitieux et équitable, qui souligne l’importance de l’adaptation pour les populations les plus vulnérables au changement climatique. Il s’agira d’ici Paris de choisir les bonnes options. Les pays en développement ont été clairs sur le fait que la présidence française sera jugée sur la place donnée aux financements climat dans l’accord de Paris. Cette question est pourtant encore aujourd’hui une équation à multiples inconnues.

Les décideurs politiques doivent passer à la vitesse supérieure afin de rehausser l’ambition en termes de réduction des émissions et de s’assurer que les financements pour l’adaptation des populations les vulnérables soient bien mis sur la table. Surtout l’accord ne peut entériner le déficit actuel de financement de l'adaptation alors même que tout indique que les engagements actuels nous maintiennent sur une trajectoire de l'ordre de 3°C, qui serait dévastatrice en termes d’impacts»

Les pays réunis à Bonn et qui doivent se retrouver à Paris, ne réussiront effectivement pas à prendre des décisions entrainant un ralentissement du réchauffement. Les effets à la fois de la résignation politique et l’offensive du monde des affaires et de l’industrie, notamment pour nous vendre encore plus de nucléaire. Mais cela fait des années que les ONG le répètent sans dépasser la faible audience de leurs membres et sans changer leur vocabulaire. D’autant plus que plongés comme lors des précédente conférences dans les discussions sur les virgules et la conjugaison des verbes, les diplomates n’évoqueront pas en séance les dérèglements climatiques en cours, avec leurs cortèges de réfugies, de morts et de dégâts. Aussi bien en France, qu’aux Etats-Unis, en Afrique ou en Asie.



1 commentaire:

Macabre marc polo a dit…

je me permet de vous écrire pour vous propos un formidable marabout papa vaudou qui m a sauvé en me ramenant mon époux qui m a quitté depuis 3 ans. Il réalise les travaux comme : Voyance précise de détaillée pour le bien être de tous. Amour , mariage , examens , protection contre le danger ,problème de couple... Tout être humain mérite le bonheur, il faut savoir comment le trouver. Pas de problème sans solution Problème de famille Examens, Concours Desenvoutement Impuissance sexuelle Entreprise en difficulté Problème de Couple: infidélité ,amour... Protection contre les dangers Retour immédiat de l'être aimé, fidélité absolue entre époux, protection contre tous les dangers, dés envoûtement, maladies inconnues, problèmes familiaux, impuissance sexuelle, réussite aux examens, dans le travail et permis de conduire... Il peut vous aidez je vous assure tout il effectue des travaux payement apres satisfaction.contacter le sur le 00229 67 88 27 01 ou par email : puissantmarabout2014@outlook.fr ou par Skype: Hounon.amangnon