Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

mercredi 1 avril 2009

Histoire vécue d'une interdiction de penser et de donner un cours au Jardin des Plantes (2)



(Photo Christian Weiss)

Photo pour ceux qui auraient pensé qu'il s'agit d'un poisson d'avril

43 commentaires:

Gaël a dit…

aviez vous fait part de votre intention sur votre blog ?

je vous demande ça car il y a peu le Ministère de l'Education Nationale a lancé un appel d'offres pour la surveillance des blogs liés à l'enseignement.

Cette intervention serait une des premières manifestations des conséquences de cette politique.

Yves a dit…

Fonctionnaire administratif (cadre SUP., qu'ils disent) de l'Education nationale, je vous salue et vous admire, M. Vadrot, pour votre ligne de conduite et sa mise en pratique ! La fierté serait-elle LE moteur de la Résistance ???
C'est ce pourquoi je vous réponds, Monsieur, votre attitude mérite le respect, et la multiplication !!!
D'orléans, salut et fraternité !
Yves Pasco

VADROT a dit…

Deuxiéme réponse: non je n'ai pas utilisé mon blog pour annoncer ce cours.

Gaël a dit…

ah désolé si vous aviez déjà répondu...

Anonyme a dit…

photo au MNHN : en bas à gauche, une bombe lacrymogene (de marque Arkadis pour etre prescis)...on croit rever (cauchemarder plutot)..

Vadrot a dit…

Demain, les "gardes" du Jardin des Plantes auront sans doute des pistolets Taser si j'en crois ce que l'on commence à me raconter sur le Directeur du Muséum

Anonyme a dit…

en tout cas ca fais scandale sur le site interne du museum....explication demandé au CA

Anonyme a dit…

C'est un véritable bordel sur l'intranet du mnhn où tout le monde s'injurie et se traite de tous les noms. Merci de nous donner des informations et des explications sur l'histoire avant (courriel que vous auriez envoyé au MNHN) cet évènement car il y a tout et n'importe quoi sur le courriel en ce qui concerne cette affaire. Je me demande si on ne va pas revivre la période de la terreur, du duel entre Jacobins et Montagnards au MNHN créé en 1793, et si des têtes ne vont pas encore tomber, des deux cotés de la grille !

VADROY a dit…

Je n'ai envoyé aucun courriel au Muséum. Pour qui faire d'ailleurs. Si le Muséum a eu connaissance de mes échanges avec les autres enseignants et les étudiants, c'est que d'une façon ou d'une autre, il aurait été détourné. il n'y a donc pas "d'histoire" avant l'évènement mais des échanges privés ne concernant pas le Muséum. Je me suis aperçu ce matin, en répondant à une interview, que j'ignorais le nom du patron du Muséeum.
Tout cela va inciter le journaliste que je suis (et par ailleurs admirateur de longue date du travail qui se fait au Muséum) à enquêter sur la "gouvernance" du directeur et au projet de construction d'un restaurant dans l'enceinte du Jardin des Plantes.
Cette affaire aurait fait bien rire mon ami François Terrasson avec lequel j'ai partagé tant de voyages...

VADROT a dit…

Pardon pour les fautes de frappe de mon message précédent...

bric a dit…

En même temps que l'interdiction politique dont vous faites l'objet, nous voyons dans ce pays la prison politique (pensons à Julien Coupat).

Super, les lendemains qui chantent faux.

VADROT a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec vous, j'ai fait plusieurs papiers sur cette affaire et vous devriez retrouver sur ce blog, celui que j'ai fait quelques jours aprés que n'éclate cette "fausse" affaire.

Anonyme a dit…

Merci pour votre réponse, et votre soutien de longue date à l'institution à laquelle j'appartiens. Je me suis précédemment mal exprimé. Je faisais référence non pas à un supposé courriel que vous auriez envoyé sur la liste mnhn (impossible sans être du MNHN), mais à un courrier (courriel ?) que vous auriez adressé au MNHN (dont une phrase a été divulguée par le DG) annonçant votre venue dans l'enceinte du JDP (jardin des plantes) avec, selon ce courriel de la Direction, d'autres objectifs qu'un simple cours. Quoi qu'il en soit, cette fausse-affaire a mis le feu aux poudres entre les rues Buffon et Cuvier. C'est bizarre quand même ce qu'il vous est arrivé ? Quand je pense que ce sont les révolutionnaire qui ont créé le MNHN, ancien Jardin du Roy, je me demande si on ne vit pas un régime de Restauration d'avant mai 1968 comme certain l'on déclaré en 2006 ! Je pense que le printemps 2009 va être chaud au Muséum. Vous auriez du venir pour mardi gras, avec un masque (;-)

VADROT a dit…

Cher monsieur, je vous remercie: cette histoire sent de plus en plus mauvais car je n'ai bien entendu envoyé aucun texte au Muséeum. A qui d'ailleurs ? Certainement pas au Directeur dont j'avais oublié depuis longtemps le nom. Il y aurait donc eu interception du message de confirmation échangé avec les étudiants et les enseignants du département de Géographie dont voici le texte intégral (copier/coller) dans lequel vous constaterez qu'il ne s'agissait en aucun cas d'une manifestation. Tout simplement parce qu'un enseignant n'a pas le droit moral de "piéger" ces étudiants auxquels j'avais déjà parlé en cours du Muséum.


_______________
Mardi prochain, 31 mars, à 15 heures, pour protester contre les projets du gouvernement en matière d'éducation, à l'université comme à l'école et contre la misère financière dans laquelle est maintenu le Muséum National d'Histoire Naturelle, en plein accord avec la communauté étudiante et enseignante du département de géographie de l'université Paris 8, je donnerais mon cours sur la biodiversité et l'histoire du Muséum "hors les murs" c'est à dire en plein air et non pas dans les locaux de l’Univesité à Saint-Denis.

Le rendez vous est donc à 14 h 45 devant la maison de Buffon, 36 rue Geoffroy Saint Hilaire (Paris 5°)
________________

J'ajoute à vos remarques je je pense ce soir au jardinier Thouin qui se batit devant la Convention pour que soit reconnues l'indépendance et l'autogestion de la communauté de savants rassemblée par les Jussieu, Buffon et Daubenton.

vadrot a dit…

Complément à ma réponse précédente au scientifique du Muséum:

Si vous me faites parvenir par courrier à Politis votre adresse internet, je vous transfère en complément les deux autres messages parfaitement anodins échangés avec les étudiants et les enseignants pour la préparation de ce cours "hors les murs", le transfert ne permettant pas de modifier ces messages.

Anonyme a dit…

Merci. je vous ai envoyé un message sur politis.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Ce qui s'est passé au Muséum n'a rien d'étonnant. Cela fait des lustres que les scientifiques y ont perdu le pouvoir. De plus le MNHN est financé par l'état, donc tenu par l'état, et qui tient l'état ? Ceux que les Français ont élu ! Sont-ce des personnes ayant les compétences ou la conscience d'un Terrasson ou d'un Vadrot ? non, ce sont des personnes qui pensent que la délinquance est héréditaire et se transmet par l'ADN ! que le génie, c'est d'être puissant et riche (et qu'il se transmet aussi par l'hérédité). Alors...

Salut les RG, ça va ? vous ennuyez pas trop avec tous ces écolos pensent à vos enfants et aux leurs ?
Si ? Alors allez vite sur Internet regarder l'article "Géonomie" !

Anonyme a dit…

Lorsqu'on souhaite organiser un cours en plein air au jardin des plantes, comme dans n'importe quel autre site, il est évident qu'une autorisation doit préalablement être demandée. Et s'il s'agit d'une manifestation à caractère politique (cours de soutien à Paris 8), il est normal d'essuyer un refus.
En effet, la laïcité exige une telle neutralité politique et religieuse des établissements publics qui ne doivent privilégier aucune opinion.
D'ailleurs, s'il s'était agi d'un cours de soutien au créationnisme, vous auriez, sans doutes, approuvé l'interdiction. C'est une conception étrange de la laïcité que celle qui consiste à interdire exclusivement l'expression des opinions qui ne sont pas siennes.

Pascaline a dit…

Pour répondre au dernier anonyme qui semble si attaché au principe de neutralité politique du MNHN je tiens à lui signaler que lors de la campagne présidentielle Nicolas Sarkozy a été accueilli en grande pompe (sans bombe lacrymo) au MNHN pour rencontrer Nicolas Hulot et présenter son pseudo-programme en matière d'écologie... le personnel et les syndicats s'étaient alors émut de l'instrumentalisation du jardin des plantes comme vitrine du candidat. c'est en effet une conception étrange de la laïcité. bien entendu Sarko n'a rien d'un agitateur, d'ailleurs on voit bien que depuis qu'il est élu la paix sociale règne en France.
ci dessous le lien transmis sur la liste de diffusion du MNHN pour rafraichir la mémoire du DG que vous pourrez apercevoir sur les premières images à coté de NS mâchant son chewing gum...

merci Mr Vadrot d'avoir réveiller le MNHN sur les questions d'atteinte à la liberté d'expression.

http://www.lemonde.fr/archives/video/2007/04/02/nicolas-sarkozy-propose-un-grenelle-de-l-environnement_890567_0.html

VADROT a dit…

Il ne s'agissait en aucun car d'un cours "politique" comme le montre le texte publié sur ce blog, mais de la suite de mon cours sur la biodiversité et sur le rôle éminent du muséum dans la naissance de la conservation de la nature.

Je ne trouverais pas plus "normal" que l'on interdise un cours sur le créationnisme (qui aurait été politique, lui), chacun devant pouvoir s'exprimer; simplement je me serais éventuellement déplacé pour porter la contradiction.
Et, de plus, ce qui m'inquiéte, c'est qu'un courrier personnel ait été intercepté. Si nous avions pu entrer dans le jardin des Plantes, personne n'aurait parlé de ce cours qui a d'ailleurs eu lieu devant l'entrée du Jardin.

formation CPO a dit…

Claude Marie

Content de savoir que tu fais encore peur à certains

J'ai fait un article sur cette aventure sidérante sur mon blog
http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/

Amitiés

Anonyme a dit…

Nicolas Sarkozy, à l'instar d'autres politiques de tous bords, a effectivement utilisé des locaux du Muséum. J'espère que ce ne fût pas à titre gracieux. Mais si tel fût le cas, cela est critiquable au nom de la laïcité. En effet, dans ces conditions, il faudrait permettre à toutes les opinions de pouvoir s'exprimer, ce qui risquerait d'être source de conflits. Or, une institution scientifique a besoin de stabilité.
Vous avez raison de souhaiter que toutes les opinions (y compris créationnistes, libertaires, libérales, staliniennes, royalistes ou fascistes) puissent s'exprimer, mais le Muséum n'est peut être pas le terrain le plus approprié...

VADROT a dit…

Je ne venais pas exprimer mes opinions politiques mais raconter l'histoire du Muséum depuis 1626. Tout en signalant par exemple, et malicieusement, que l'intendant qui faillit couler (et vendre ses terrains) le Muséum (qui ne s'appelait pas encore ainsi) vers la fin du 17 éme siécle se nommait...Chirac.

Anonyme a dit…

Qu'elle est belle ma Sarkozie

godilhaire a dit…

J'imagine qu'il y a plein d'autres lieux potentiels pour enseigner à Paris, plein de lieux que le Parti Socialiste a du vous proposer ...
Suis-je trop optimiste ?
Ah... c'est vrai à la commune de París ça fiche aussi avec quelques caméras nouvelles, une politique de surveillance publique.
Tout va bien alors... Paris ressemble enfin à ceux que supportent déjà tous les syndicalistes des supermarchés ou des CGPME.
Vous découvrez la lune ? Notre société est répressive, mais là c'est le système éducatif qui le supporte alors ça se remarque sur un blog !
Quand c'est une caissière de supermarché, ou sont les enseignants ?
Quand c'est un commerçant ou sont les professeurs ?
Quand c'est un serveur de mac donald's.
Etc...

J'espère que ma réaction vous fera réagir.

Wenceslau AVILA a dit…

Je n´aurais jamais cru que cela puisse arriver en France!

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Mais si, hélas...

Yfig a dit…

Cher monsieur,

J'ai reçu un e-mail avec votre diatribe en pièce jointe.
Cette pièce est titrée :
" A DIFFUSER TRES LARGEMENT" en majuscules, sic (sur internet, on met des majuscules pour crier. si vous ne le saviez pas, je vous l'apprends.)

J'ai parcouru un peu votre blog.
Je vois que vous affirmez vos idées, seulement les recevoir brutalement dans son courriel, c'est un peu comme votre mésaventure et j'ai donc fait la réponse suivante :

=================================
J'ai deux choses à dire, plus une.

1 - il semble qu'on ne puisse pas facilement répondre sur le blog de ce monsieur. Protection ? paranoïa ?

2 - il écrit : "j’ai eu la surprise de me voir interpeller dés l’entrée" rien ne vous choque ?

3 - je crois que ce monsieur fait un pain de sucre d'une crotte de chien.
Si, au moins, il avait forcé l'entrée, et s'était fait expulser manu-militari .... il y aurait de quoi s'inquiéter ... mais là, franchement, il est tout juste vexé.
Ce qui m'agace, c'est le filtrage des réactions sur son blog, cet extraordinaire angélisme des intervenants qui disent tous la même chose et s'offusquent du moindre camoufflet !
à force de vouloir faire feu de tous bois, à force de défendre toutes les causes même les moins nobles, on finit par ne plus rien défendre du tout !
Ce monsieur est en quête de reconnaissance ... c'est tout !
Moi, ça me gonfle !

Et, répondant par avance aux maugréations imbéciles, je précise que j'ai reçu ce mail, je me considère en droit d'y répondre et d'exprimer mes plus grands doutes sur les véritables intentions de ce monsieur que je ne connais pas et qui voudrait m'imposer ses analyses sur une situation que je n'ai pas vécue et pour laquelle je n'ai qu'une information parcellaire et subjective.

J'en ai absolument marre de tous ces bons apôtres qui prêchent comme des curés leurs causes sans débat.
Il est inquiet .... grand bien lui fasse, je ne l'ai pas attendu pour être bien plus qu'inquiet .... je suis, moi, terrifié par la connerie générale et le fascisme intolérant dont nous sommes victimes à chaque instant de notre vie et qui émane de toutes les strates de la société sans exception.
Je me révolte, personnellement contre ce terrorisme intellectuel et je rejette tout en bloc.

de l'air, bordel et surtout des informations vérifiées et dialectiques.

Merci de votre attention

=================================

Vous êtes certainement quelqu'un de sincère, mais ne faites pas comme ces violeurs de conscience du gouvernement, ne nous imposez pas vos idées en criant et à tout prix.

merci

Yfig a dit…

pour ce qui est de votre blog, je parlais de l'autre :

http://www.mediapart.fr/club/blog/claude-marie-vadrot

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Je ne suis pas responsable du fait que vous ayez reçu le message auquel vous faites allusion. Il n'est que le reflet d'une réalité vécue. S'il a autant circulé, à partir de mon blog, de Mediapart et de Politis, c'est sans doute qu'il correspond à l'expression d'une inquiétude largement partagée. Je ne cherche pas à "imposer" mes idées, simplement à les faire partager à qui le veut bien.
Je vous rassure pour ce qui concerne Médiapart, il n'y a dans ce journal en ligne auquel je collabore régulièrement aucun "filtrage" des commentaires, sauf lorsqu'ils sont ouvertement raciste.
Et pour la reconnaissance, cher monsieur, je vous remercie, mais je n'en ai plus besoin. Je fais mon travail de journaliste et d'enseignant et n'ai fait que relater un "incident" qui me révolte profondément, tout comme il a choqué mes étudiants qui étaient venus simplement assister, sur la base du volontariat, à un de mes cours donnés exceptionnellement "hors les murs".

Yfig a dit…

Monsieur Vadrot,

C'est amusant ..... pour un peu, vous m'accuseriez !
C'est tout à fait dans le style de votre billet : vous vous placez en victime.

J'ai reçu un billet qui m'instruit (sans que j'aie rien demandé) que nous sommes sous un régime autoritariste et que nous basculons vers le totalitarisme parce que vous avez été l'objet de je ne sais quelle brimade.
Seriez vous le nombril du monde ?

Il se trouve que je pense comme vous, mais je ne me pose pas en parangon de la démocratie.

Je n'active pas les réseaux pour qu'on s'apitoie sur ma petite personne.

Qu'alliez-vous faire dans ce zoo ?
n'est-il pas prudent, pour un enseignant, de prévenir de toute visite dans un lieu public quand on y amène un groupe d'élèves ?

Je sais que vous ne dites pas tout et c'est ça aussi qui me dresse le poil !
Vous utilisez les mêmes artifices antidémocratiques que ceux que vous combattez au motif que les moyens importent moins que le résultat .... mais vous y faites jouer des élèves et ça, je ne supporte pas. Si j'étais l'un d'eux, je vous raserais la moustache pour vous apprendre le respect.

Je crois, d'après les commentaires que je lis que vous avez une cour bien tendre à votre égard, je suis fier de n'en n'être pas.
Je conserve ma liberté de penser et vous feriez bien de ne pas y toucher.

Si vous êtes un tant soit peu intelligent, vous comprendrez que vos gesticulations doivent prendre un air plus humble et qu'il y a encore sur cette terre des gens qui pensent par eux-mêmes.
soyez informatif et je vous en saurais gré.
Continuer de me dicter mes idées et je vous combattrais avec la plus grande vigueur.

Salut

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Si vous aviez lu ce texte sans hâte, vous auriez compris que je ne suis pas allé dans un zoo mais au Jardin des plantes, lequel est un jardin public.
Les étudiants étaient volontaires (la vingtaine qui est venue) et nullement contraints.
Je ne vous dicte pas vos idées et si je suis votre "adversaires", tout à fait par hasard, j'en suis satisfait étant donné votre agressivité.
Et je n'ai pas gesticulé, le seul qui s'est bêtement livré à des gesticulations est le directeur du Muséum qui a perdu une bonne occasion de laisser se dérouler un cours alors qu'il a désormais une réputation peu flatteuse qui correspond (je l'ai appris depuis) à ses choix idéologiques et a du s'expliquer devant les scientifiques du Muséum. Si le cours s'était déroulé normalement, nul n'en aurait parlé...

Yfig a dit…

Oui, je sais, je suis un péquenot, un provincial inculte et dérisoire ...
http://www.leszoosdanslemonde.com/html/zoo_monde/europe/zoo_france/paris/paris_menagerie/paris_menagerie.htm

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Personne n'est parfait...

Yfig a dit…

Enfin un aveu.

Didier Vétillard a dit…

J'ai reçu aujourd'huis le mail en question qui reprend le texte du blog.
Vous y dites "service de sécurité qui, possédant manifestement mon signalement"...à mon avis c'est la pipe...
Sinon bravo pour votre engagement courageux.
Et je suis ravi que cette mésaventure m'est permis de vous connaitre.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Mais bon sang! C'est bien sur !
Damned, je suis repéré !

Anonyme a dit…

Il y a au MNHM 4 directions, sept départements de recherche et 3 départements de diffusion, dont l'un est "parc botanique et zoologique".
Pour le monsieur à la prose ronflante ça en fait un zoo.
Quant aux centaines de mails approximatifs que nous recevons tous, ils sont comme les conversations de comptoir, il y a prendre et à laisser. C'est pas pour ça que je vais accuser tous les auteurs qui y sont cités de manipulation, certains étant sous terre depuis plusieurs siècles. Si manipulation médiatique il y a, c'est celle orchestrée depuis 50 ans par les chercheurs inspirés par les nazis.
Si en résistance on appuie parfois un peu fort, c'est que la plupart de nos contemporains sont déjà anesthésiés; et si certains ont eu l'intelligence de garder leur éveil et leur esprit critique, ils devraient avoir aussi l'intelligence de décoder ce genre de message, sans se crisper sur la typographie.
Ce blog ne me semble pas de nature à forcer l'opinion qui que ce soit ; La propagande, c'est une affaire de pouvoir en place.

saintemarie77 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
saintemarie77 a dit…

r,
je vous transmet mon humble soutient face à cette ignoble affaire, & ma sincere admiration pour votre travail & vos convictions...

amicalement, Francois



«Le silence des pantoufles est plus inquiétant que le bruit des bottes»

Loula a dit…

a défaut d'en avoir entendu parler dans un quelconque journal, je l'ai lu sur un blog et je l'ai relayé sur le mien. Une goutte d'eau mais sait-on jamais.. Cette histoire est vraiment incroyable...

Phil a dit…

Bonjour,

je lis à l'instant ce qui vous est arrivé... sidéré, solidaire, bien à vous, phil rahmy

Anne Bozon a dit…

Bonjour,

Je viens de recevoir, par mail, une copie de votre article concernant ce cours. Avant de le diffuser à ma liste de contacts, je suis venue vérifier l'information sur votre blog. Surprise : je n'arrive pas à accéder au contenu de cet article. Est-ce une maladresse de ma part ou aurait-il "disparu"?