Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

dimanche 3 février 2008

Sarkozy divorce de l'écologie et épouse Carla

3 février

De Salta, Argentine

Si vous composez Grenelle 00 00, vous avez gagné, y-a-personne qui y répond. Le Grenelle de l’environnement n’est pas dans la corbeille de mariage du président (béni soir son nom). La fameuse déclaration promise pour le 15 décembre s’est perdue dans les bas-fonds de la politique et Nicolas a oublié sa déclaration d’amour à l’écologie pour qui nous savons. La révolution écologique annoncée est en panne d’essence, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Louis, l’ancien comique de Valenciennes, jouent les utilités inutiles. Un seul projet semble avancer : la fusion du corps des inspecteurs de l’environnement avec celui des ingénieurs des Mines. Cela fait 36 ans, depuis la création du ministère de l’Environnement que les ingénieurs bétonneurs et constructeurs rêvaient d’avoir le pouvoir sur ce qui reste de la nature et de notre environnement. C’est quasiment fait : encore un effort et –c’est prévu-, le mot nature va disparaître du ministère de l’Environnement au profit de l’expression « ressources naturelles ». Ce qui fait quand même plus chic et branché pour un pouvoir qui, depuis quelques années, se penche beaucoup sur ses ressources. Voir la Société Générale....On ne va quand même pas me faire croire que le couillon de courtier montré aux foules –et que l’on voit même dans les gazettes argentines- a agit seul. Cela s’appelle détournements de fonds et dissimulations de bénéfices et il fallait bien un bouc émissaire qui, dans quelques années trouvera du côté des Iles Vierges ou Caïman, le compte en banque récompensant ses bons et loyaux services.

Bon, assez disserté sur la misère des riches, revenons au Grenelle. Bon sang, mais c’est bien sur et pas de chance, figurez vous que le budget 2008 a été bouclé sans que les mesures claironnées soit prévues comme dépenses à venir. Faudra attendre 2009. Alors le Nicolas (l’autre, le Hulot, le Huron) qui a donné une note de 18/20 au Grenelle de son jeune marié, maintient-il la note et son enthousiasme? Comme quoi, en fin de compte, la télé rend fou ou naïf ou complice parce que TF1 (les autoroutes...) c’est quand même une bonne gâche à ne pas gâcher bêtement. Avec l’indulgence qui me caractérise quand je suis en reportage, j’accorde au Grenelle des Nicolas la note de 6 sur 20, celle qui lui avait été attribuée avant l’élection présidentielle. Aucun oral de rattrapage n’est prévu, c’est contraire à la nouvelle loi sur les universités dont s’approchent avec gourmandise les entreprises privées. Bouygues va enfin pouvoir financer des enseignements sur l’art et la manière de construire des autoroutes au nez et à la barbe (évidemment) des écolos (1).

Mais j’allais oublier, l’Elysée et ses « collaborateurs » préparent une loi pour finaliser le Grenelle et compléter l’enfumage des terriers de protecteurs de la nature et des écolos. Pour que la discussion ne s’éternise pas au Sénat et à l’Assemblée nationale, je propose donc une loi à article unique : « les textes et lois en vigueur sur le protection de la nature et de l’environnement seront désormais respectés ». Couillu non ?

PS qui n’a presque rien à voir : ici, le quotidien régional (El Tribuno) paraissant à Salta, province nord de l’Argentine, a mis l’article sur le mariage élyséen de samedi, dans la rubrique « spectacles ». Sont vraiment étranges, ces étrangers...

(1) voir l’enquête dans le numéro de Politis du jeudi 7 février

4 commentaires:

leslie a dit…

moi je donne 20/20 à cet article! ;-)

et puis pour le mariage relégué à la rubrique "spectacle"... je crois que ces étrangers d'El Tribuno on bcp plus de recul que nous...
je me permets de reprendre une "blague" de stpéhane Guillon: "quel est le comble pour un président "BlingBling"?" réponse: Epouser une CB...
Leslie

Noryungi a dit…

Sinon, quelle note ont donné les Argentins au mariage présidémentiel ?

0/20 ? 2/20 ?

Comme vous, j'espère que C.B. (Carla BlingBling ?) divorcera après les municipales... Une seule chose me rassure, c'est que la cote du gugusse qui nous sert de Président est en chute libre.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Pas de commentaires, ils ne comprennent pas vraiment l'histoire d'autant plus qu'ils sont restés trés cathos.

CMV

justainz a dit…

Ce que nous appelons environnement est : ce qu'il reste des destructions que nous commettons...
Kokopelli condamné, les oGM bientôt en plein champs et les cochonnericides en vente libre...
Et si nous mettions une thématique "nature" à la célébration pacifiquement festive, de ce 40ème anniversaire de mai 68??? Information, responsabilisation & action! Allez!!! C'est possible!!! Yallah (en avant)!!!
Le vent se lève, il faut tenter de vivre... Disait le poête...
Préparons nous!
Bien à vous!