Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

dimanche 7 décembre 2008

Censure au ministère de l'Ecologie: l'Institut Français de l'environnement supprimé par Kosciusko-Morizet et Borloo

Dimanche 7 décembre

Par décret, le ministère du développement durable et autres lieux découverts à marée basse, vient de faire un nouveau pas dans la censure des informations environnementales. L’Institut Français de l’Environnement n’existe plus. Depuis 1991, créé à l’initiative de Michel Rocard et de Brice Lalonde, cet organisme installé à Orléans fournissait à la presse et aux décideurs qui avaient envie de savoir, des chiffres, des faits, des statistiques, des observations dressant la chronique heureuse ou malheureuse de l’évolution de la nature et de l’environnement en France, voire en Europe. L’essentiel était publié tous les mois sous forme de synthèse sur un thème précis (eau, immobilier littoral, dépenses environnementales, artificialisation des sols, pollution des eaux, pollution de l’air, biodiversité, etc.) et chaque année était édité un « Etat de l’environnement » de plusieurs centaines de pages qui ne masquait aucun problème, aucun chiffre.
Pendant des années, malgré les difficultés, les chercheurs, enquêteurs et statisticiens de l’IFEN ont fait un travail aussi silencieux que remarquable. C’est grâce à leurs travaux que j’ai écrits des dizaines d’articles précis et documentés. Ils avaient l’art et le talent de lancer les journalistes sur les bonnes pistes, de débusquer, mine de rien, les mensonges officiels ; y compris dans les domaines sensibles comme le nucléaire ou l’énergie. Ils auront été efficace aussi bien sous la gauche que sous la droite. Ils viennent de le payer cher et les journalistes perdent une référence précieuse en ces temps où le Grenelle dit de l’environnement part en quenouille.
Enivrée par sa montée dans l’appareil de l’UMP, Madame Kosciusko-Morizet s’est laissée faire. Enivré par on ne sait trop quoi et quelques succès faciles auprès du Président, Monsieur Jean-Louis Borloo a signé le décret assassin, partant du principe que pour soigner un malade le plus efficace est de casser le thermomètre.
L’association des Journalistes pour la Nature et l’Ecologie a protesté. Mais sous le régime actuel, le slogan est vigueur est plus que jamais : « cause toujours, tu m’intéresses... »

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Existe-t-il un site qui recense l'ensemble des démolitions de la démocratie ou des salariés, de la part du gouvernement Sarkozy ?
Un tableau de chasse en somme...
Contre le code du travail, les chômeurs, les malades, les empêcheurs de polluer en rond, les dénonceurs de radioactivité, les enseignants, les educateurs, les mjc ... etc ?
Je ne parle ici que des destructions, pas de l'arsenal offensif.

DAYA a dit…

Objet:Concours artistique sur le thème de l'eau pour Le blog de l' émission O MA PLANETE ( FRANCE O) info à relayer sur votre blog

Bonjour,

Vous êtes un acteur important dans la lutte pour la protection de l’environnement et vous êtes engagés dans le développement durable.

Je me permets de vous contacter dans le cadre de l'émission que nous produisons " O MA PLANETE " diffusée sur France O et RFO.

Un programme hebdomadaire d’une durée de 52 minutes autour d'une THEMA: un documentaire ,des reportages , et un débat



L'émission s'achéve sur une partie interactive déstinée à faire participer le public « Le blog des gardiens de O MA PLANETE»

Jusqu'à fin février 2009, ce module s'articulera autour de la concertation sur l’eau . Elle a été lancée en métropole par le gouvernement depuis le 15 Avril dernier , mais une nouvelle version spécifiquement destinée aux Dom Tom démarre le 15 décembre. Nous l' accompagnons avec des séries de news remontées des stations locales RFO et par le lancement d'un jeu/concours. Nous appelons le public à nous envoyer et à installer sur le blog réservé aux gardiens de O ma Planète (site www omaplanete.fr) des sketches, des dessins, des reportages, des photos, des poèmes des chansons (de rap, slam, variétés...)Les modules ne doivent pas dépasser 1.30 min, doivent être filmés par webcam ou tout autre support et bien porter sûr sur le théme de l'eau. Deux catégories sont ouvertes: 6 à 12 ans, 12 ans et plus.

Ce blog est également l’occasion d’échanges entre des acteurs divers et variés du développement durable, membres d’associations, scientifiques, étudiants ou encore artistes, vous avez tous la possibilité de réagir sur l’émission à travers ce blog qui est le vôtre !

L’objectif est de créer un réseau d’acteurs du développement durable autour des spécificités des DOM TOM. Il pourrait être un relais d’informations auprès du grand public, faire remonter les interrogations, les opinions mais aussi mettre en valeur toutes les initiatives en matière de développement durable.

Cette remontée d’informations est essentielle, plus nous nous sentirons partie prenante de ce projet projet, plus les gestes quotidiens pour protéger notre environnement entreront dans les mœurs , et notamment par le biais d'une émission comme O MA PLANETE.

Merci de relayer cette information à vos proches, merci de votre soutien, j’attends votre réactions, vos avis, vos conseils et surtout vos vidéos !


Grace DAYA
O MA PLANETE
Production : GAIA NETWORK
42, rue de l’Acqueduc
75010 PARIS
grace_daya@hotmail.com
Productrice : Dominique Martin- Ferrari
dmf@gaia-network.com / 06 82 83 11 44