Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

vendredi 12 décembre 2008

halte aux tomates et oubliez les cerises, il faut boycotter ces aliments

Vendredi 12 décembre

Je voudrais bien, au moment où le paquet-climat européen et les négociations de Poznan sur le climat battent de l'aile, que tous ceux qui se plaignent (à juste titre) de la baisse du pouvoir d'achat cessent d'acheter des tomates "hors saison". Et les fêtes de fin d'année ne doivent pas être l'occasion d'acheter des cerises (par exemple) qui auront parcouru des milliers de kilomètres en avion. Il faut systématiquement boycotter ces fruits hors saison qui gaspillent de l'énergie. Il faut encore plus boycotter les magasins bios qui nous proposent (je pense à Naturalia racheté récemment par Monoprix) ces fruits hors saison (Argentine, Chili, Nouvelle Zélande...)sous prétexte qu'ils sont bios. Il doit y avoir une limite à l'incohérence !

2 commentaires:

Sylvain a dit…

HA les incohérences des magasins bios qui proposent des légumes secs en vrac d'un côté et des plats préparés et suremballés de l'autre ou deux tranches de jambon dans du plastique...ça m'énerve aussi !

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

C'est vrai, j'avais oublié les emballages plastiques. Mais une partie d'entre eux est imposée par la réglementation sanaitaire.