Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

mardi 16 janvier 2007

le "bio"carburant n'existe pas

15 janvier

+ Visite du candidat de l’UMP au Mont Saint Michel. Un contre-exemple écologique, une dépense fabuleuse pour remettre de l’eau autour d’un « monument » qui n’est rien d’autre qu’une vaste boutique en plein air. Ce n’est pas de l’écologie, contrairement à ce que l’on raconte à droite et à gauche, mais de l’aide au tourisme nanti. La venue du sable dans une baie est un mouvement naturel auquel il est à la fois vain et trop coûteux de s’opposer. C’est plusieurs années de budgets pour toute la biodiversité et les réserves naturelles du ministère de l’environnement.

+ Ras le bol d’entendre parler du BIOcarburant. Ce carburant à base de végétaux n’a rien de BIO et il n’a pas d’autre fonction que de promettre des fortunes (pré-électorales) au lobby des gros agriculteurs qui espère pouvoir rapidement faire pousser n’importe quoi et n’importe où sans lésiner sur les engrais et sur les pesticides « puisque cela ne sera pas pour la consommation humaine ». En attendant, l’effet d’annonce estompé, on apprend qu’il existe actuellement en France une dizaine de véhicules pouvant fonctionner avec ce seul jus de légume et la station service inaugurée en grande pompe par je ne sais plus trop quel ministre vers la Porte d’Orléans il y a deux mois ne délivre pas la moindre goutte d’essence « bio ». Laquelle, de toute façon, est un leurre.