Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

mercredi 3 janvier 2007

les parlementaires et l'écologie...

3 janvier

Un rappel pour qui se ferait encore des illusions sur les appétences écologiques de la représentation parlementaire : le 10 novembre 2006, lors de l’examen du budget du ministère de l’Ecologie et du développement durable, il y avait dix députés en séance. Dont le célèbre Jean Lassalle, parlementaire pyrénéen déclarant (notamment) au nom de l’UDF :

« … Tout a été réglé grâce à la biodiversité, par l’arrivée de cinq ours dans les Pyrénées, dont une s’est suicidée. Elle ne voulait pas que son enfant naisse dans un lieu où elle avait été transportée brutalement, déracinée. Il a fallu 300 gardes mobiles chaque fois qu’un ours était introduit, et vous êtes vous-même venue en papamobile, n’hésitant pas à traiter les Pyrénéens d’ânes et d’imbéciles. Vous avez même réussi à réaliser une introduction de nuit. On ne peut plus, dans nos Pyrénées, baisser culotte derrière un arbre sans y trouver un garde-chiourme. C’est un véritable régime policier, qui rappelle les plus tristes heures de notre histoire. Et nous en sommes réduits à nous expliquer devant les tribunaux. Nous voilà bien loin des véritables enjeux de la planète. Je reviens du Rif marocain, où des centaines d’hommes et de femmes essaient de passer en Espagne pour rejoindre le continent européen. Ils sont eux aussi déracinés de leurs territoires, où il n’y a aucun avenir pour eux, car ils y sont méprisés… »

2 commentaires:

Laure Noualhat a dit…

Jean Lassalle ne cesse de s'illustrer. Il était sympathique en gréviste de la faim défendant ses ouailles électrices en proie à l'affreuse mondialisation. Depuis le lâcher des ours slovènes, il a offert son vrai visage de réac obtus. Mais il parait que les écolos connaissent sa verve fleurie qu'il avait déjà servie à l'occasion du tracé du tunnel, non?

Anonyme a dit…

Claude-Marie Vadrot, ne sachant pas comment vous joindre, je squatte cyniquement la fonctioncommentaire de votre excellent blog. Journaliste indépendant, comme vous, et, comme vous, dans tous les sens du terme,je prépare un livre Le Roman des Maos (1966-2006), comprenant les années de lé création de Libé, où vous êtes. pouvons-nous nous voir un de ces 4,
Jean-Paul CRUSE
0660630856
Imbongi@wanadoo.fr