Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

lundi 30 juillet 2007

L'empreinte écologique à France-Inter: une rafale de questions

30 juillet

Ayant participé ce matin pendant une heure, avec mon confrère et ami Hervé Kempf, à l’émission Tcha, tcha, tchach (9/11 heures à France Inter d’Olivia Giesbert qui fait partie de l’équipe habituelle de Daniel Mermet), consacrée à l’empreinte écologique des Français et des autres, j’ai eu l’immense satisfaction de constater que l’animatrice n’avait jamais reçu autant de messages des auditeurs. Non pas à cause de notre prestation, mais parce que le sujet interpelle les gens, qu’ils posent beaucoup de questions, qu’ils veulent des conseils et des recettes, qu’ils cherchent quoi faire alors que les politiques continuent à hésiter, à parler. C’est encourageant pour ceux qui se battent depuis des années sur l’écologie. Hervé et moi en sortons ragaillardis ! Car, comme le dit Kempf, le changement ne viendra que d’une pression populaire.

6 commentaires:

Jean-Luc a dit…

Dans le ron-ron et le marasme des programmes de France-Inter, j'étais passé à côté. Grâce à internet, je l'ai réécoutée avec intérêt. Si l'on pouvait vous écouter régulièrement tous les deux sur les ondes du "sevice public", ce serait bien mieux...

Jean-Luc a dit…

lapsus révélateur: "seRvice public"!

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Hervé et moi, on a fait ce qu'on a pu. Mais encore une fois, ce qui m'a estomaqué, c'est le flot de questions des auditeurs.
A part ça, oui, les programmes d'été d'Inter, c'est pas toujours terrible en ce moment. Il y a des gens qui font ce qu'ils peuvent, mais ils le disent tous là-bas, le problème n'est pas la censure mais la chape de plomb du conformisme ambiant. Ils ont même viré l'inoxydable José Arthur, c'est dire. A la place et tous les jours, on aura Calvi qui sera à l'antenne à la fois sur la 5 et sur Inter à la même heure. Ce qui signifie que l'émission sera enregistrée, la meilleure façon d'éviter les dérapages et les vérités du direct. En radio, c'est une première car la radio (contrairement à la télé) est le dernier refuge du direct.

CMV

gossip a dit…

Moi aussi, grâce à internet, j'ai pu l'écouter. Je ne pouvais, sinon, que passer à côté; à force de ne plus écouter les radios et de ne plus regarder la télé...
Je vais diffuser cette émission, le plus largement possible dans mon cercle de connaissances, si vous le permettez.
Sinon, les ampoules basse consommation, déjà qu'elles posent le problème de leur recyclage (mercure), si en plus elles sont made in China...Comme d'hab., les choix pour ne pas être trop nocif ne sont pas toujours évident, ou faciles.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Non, rien n'est simple, le comportement écologique est un long combat et une réflexions permanente;

cmv

Loïc a dit…

quand est ce que les entreprises qui offrent les produit à l'origine de notre emprunte écologique comprendrons que développer des démarches peu émetrices de GES rencontre à moyen terme l'intéret des citoyens et leur offre donc un avantage stratégique sur la concurence et un développement, pour le coup, durable ? Je suis rassuré par ce que vous dites sur la possibilité de voir ce mouvement émerger...