Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

samedi 10 février 2007

erika, neige et USA

10 février

+ La folie des agro-carburants (plus question de parler de « bio »-carburants pour une production agricole à la fois polluante et inutile) est en train de gagner les Etats-Unis. Non pas, comme en France d’ailleurs, parce que des gros agriculteurs et des industriels sont devenus écolos, mais parce qu’il y a beaucoup d’argent à gagner dans ce nouvelle activité qui n’a rien à voir avec l’écologie. Au point, aux Etats-Unis, que la production agricole destinée à l’alimentation humaine, est en chute libre, ce qui fait grimper le prix de certaines denrées de base, aux USA comme au Mexique. D’où le nouveau slogan à venir : « Manger ou conduire, il faut choisir »…

+ Grippe aviaire : toujours le soupçon sur les oiseaux migrateurs qui contamineraient les élevages de dindes, de canards ou de poulets. Et si, pour une fois, on se demandait si ce ne sont pas élevage de volailles en plein air qui contaminent quelques oiseaux migrateurs ? Au micro de Michel Field (dimanche 16 u sur Europe 1) la directrice de l’AFSA avoue que, oui, c’est bine possible…

+ La réunion du G7, à laquelle participait le président écolo français, n’a pas réussi à prendre la moindre décision sur les questions écologiques et sur le climat. Preuve que les déclarations des experts du GIEC et les conférences internationales ne servent pas à grand-chose.

+ Depuis qu’ils sont allés se prosterner devant leur idole cathodique, Nicolas Hulot, les candidats à la présidence, à l’exception de José Bové et de Dominique Voynet sont étrangement muets sur les questions d’environnement. Peut-être que, demain, Ségolène Royal nous tirera de notre état dubitatif….

+ Dans les montagnes trop chaudes, la fabrication de neige artificielle avec plusieurs milliers de canons à neige, vient de recommencer. Mais attention les professionnels de la montagne ne veulent plus que l’on parle de neige artificielle mais de « neige de culture ». Les mêmes qui font croire, avec les fausses informations communiquées aux chaînes de télévision, qu’il y a plein de neige partout…

+ Le procès de l’Erika commence lundi. Une fois de plus, on retrouve l’avocate Corinne Lepage dans cette saga judiciaires, avocate qui mélange la politique et les affaires, ce qui explique peut-être qu’elle soit, parmi les candidats à la présidentielle, celle qui est le plus assujettie à l’impôt sur les grandes fortunes. Mais, cette fois, après son bingo financier
de l’Amoco Cadix, l’avocate-candidate n’a plus que deux municipalités comme clients…

+ Loin des âneries et des mensonges politiques : la pièce « Fin de Terre ». Mise en scène des conséquences ultimes du réchauffement climatique. Superbe et émouvant, tous les soirs au Théâtre Clavel, 3 rue Clavel, 75019 Paris, 01 43 61 90 05.

3 commentaires:

asmae a dit…

jai parcouru l'ensemble de vos articles.mélange de cynisme de coup de gueules et d'informations
cest tres reussi.une question: la décroissance, vous adhérer?

Clarence a dit…

Quelques éléments sur le procès de l'Erika et pour ne pas oublier que Total n’est absolument pas le seul coupable et qu’il est totalement injuste de le faire payer pour les erreurs des autres.

- Le RINA qui a accordé à l’Erika le droit de prendre la mer est surement plus responsable que Total. Comment peut-on certifier un bateau dans un état de dégradation aussi avancé que celui de l’Erika ? Le RINA était-il aveugle ?
- L’inspecteur Paolillo, responsable du controle de l’Erika durant les travaux effectués sur le bateau durant l’été 1998, a déclaré que l’Erika était en parfait état. Avait-il oublié de mesurer effectivement le bateau ? Ou alors, peut etre que les 600000dollars qui devaient servir à réparer le bateau et qui n’ont pas été utilisés à cet effet ont fini dans ses poches ?

Beaucoup d’incohérences quand meme... Le rapport des experts de 2005 est révélateur, accessible sur http://www.changingtheclimate.be/Erikaexpert’sreportconfidentielwithred.pdf

Avant de faire porter le chapeau à Total, peut etre devrait-on chercher à savoir qui sont les plus coupables...

www.changingtheclimate.be
info@changingtheclimate.be

sarahelleestbelle a dit…

Piqure de rappel... il faudrait etre aveugle pour ne pas voir que la vérité se cache de la justice française...

"Un rapport des experts communiqué au Tribunal de Dunkerque en 2005 ne considère pas TOTAL comme un coupable. En se basant sur les faits et en évitant de laisser l’émotion prendre le pas sur les faits, le Rapport des Experts montre que l’ERIKA a coulé à cause des pratiques frauduleuses et des négligences flagrantes des autres et en particulier du RINA – l’autorité italienne chargée de certifier la navigabilité du bateau – et d’un inspecteur indépendant chargé de superviser les travaux structurels qui n’ont jamais été effectués sur le bateau… mais pour lesquels le propriétaire a payé."