Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

lundi 13 août 2007

Canyoning: la nature n'est pas une fête foraine

13 août

Tragique l'accident de canyoning dans les Alpes, tragique qu'il faille faire des galipettes dans un torrent, le corps couvert de néopréne et la tête d'un casque, pour découvrir la nature. Tout ça pour faire "comme à la télé" (séquence émotion...)
On ne sait plus quoi faire pour "exploiter" la nature alors qu'il suffit de s'y balader, de la regarder. Désormais le milieu naturel n'est plus qu'un terrain de jeu ou de cascades. Combien de kayaks par jour sur les Gorges de l'Ardéche ou du Verdon transformées en Luna Park ???
En plus ce canyoning de plus en plus pratiqué, rabote la vie des torrents, détruit la végétation, élimine la faune.
Pas grave, les amateurs de sensations ne savent même pas qu'il y a de la vie dans ces torrents qu'ils dévalent, ils prennent cela pour une annexe de piscine de fêtes foraines, pour un décor à la Kho-Lanta. Avec films télé-réalité pour montrer à la famille au retour: "t'as vu comme j'ai été con ?". Tragique pour le gosse et les deux moniteurs.
Je tourne peut-être vieux con, mais comme disait Pierre Dac, quand les bornes sont franchises il n'y a plus de limites...

2 commentaires:

aurélien a dit…

Je suis peut-être un vieux con (de moins de 30 ans), mais j'approuve l'idée que le canyoning est une activité stupide. Comme vous dites, de plus en plus de "sports" prennent la nature pour un terrain de jeu à dompter et non un cadre de balade apaisant (quad, canyoning, rafting, moto-cross...). C'est affligeant, et pénible pour les randoneurs. Et ceux qui les pratiquent ne voient pas les dommages causés à l'environnement puisqu'ils retournent en ville à bord de leur 4x4 après...

Je viens de découvrir votre blog grâce à coco-des-bois, et je reviendrai.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

MERCI.
On oublie souvent que les quads et les moto "vertes" sont interdites dans le milieu naturel en dehors des routes et des chemins vicinaux.

cmv