Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

samedi 11 août 2007

sarkozy, Bush et les hamburgers

11 août

La bonne nouvelle du jour, c'est le refus de Cécilia Sarkozy d'aller manger des hamburgers et des saucisses et d'en faire manger à ses enfants. Probablement avec du coca puisque Nicolas (béni soit son nom) ne consomme ni bière ni vin.

4 commentaires:

lynxologie.org a dit…

C'est bien connu, IL (béni soit son nom)préfère la vodka...

:p

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

On n'en est même pas certain car, pauvres gens ordinaires que nous sommes, nous ignorons tout des manifestations extérieures de l'ivresse du pouvoir.
Et Poutine, ex-cadre supérieur du KGB, c'est une sacrée pointure en terme de pouvoir...

CMV

Marre des promesses a dit…

Allons, ne tombons pas dans l'anti-américanisme primaire : la côte Est des États-Unis est renommée pour la qualité de ses fruits de mer, homard en tête.

Non, moi, ce qui m'amuse, c'est que le plupart des agences de presse américaines ont lourdement insisté sur le sujet de conversation n°1 de MM. Bush Sarkozy de Nagy-Bocsa : l'Iran.

Si, si, souvenez-vous, ce sympathique petit pays qui essaye de faire des bombinettes en investissant dans des centrales dangereuses et polluantes. Vous voyez de quoi je veux parler ?

Hé bien, moi, je trouve que c'est un sujet autrement plus inquiétant (et important) que le menu des deux guignols susnommés...

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Certes, certes.
Mais ce n'est pas faire de l'antiaméricanisme primaire que de remarquer qu'un menu présidentiel américain se limite aux (cheese) hamburger et aux hot-dogs.
C'est vrai que les homards du coin sont beaux, mais quand ils sont massacrés (expérience personnelle) par les cuisiniers locaux, c'est un désastre.
Pour la bonne bouffe de la Côte est: le Vermont et l'intérieur de l'Etat de New York, vers Syracuse. J'y ai enseigné (Cornwell) et, en plus, les gens y sont sympas et les vignes mieux utilisées qu'en Californie.
L'Iran ? Ah bon! Qu'irons nous faire
dans cette galère ?

CMV