Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

lundi 20 août 2007

Kiribati: pavillon de complaisance, porte ouverte à toutes les pollutions

20 août

Le problème n'est pas de savoir si la France obtiendra de "juger" le navire battant pavillon de l république de Kiribati qui aurait coulé un chalutier français. Mais il est de savoir pourquoi ces pavillons de complaisance sont tolérés. Il faut savoir que cette république étend ses iles et sessur 3, 5 millions de kilomètres carrés, que la fonction de président n'est pas un job à plein temps (celui que j'ai connu et interviewé était aussi fonctionnaire à mi-temps à la poste locale), qu'il faut parfois trois semaines de voyage pour que les députés se réunissent, que cet Etat, en fait, n'existe pas. Que la France fasse semblant de prendre "des contacts diplomatiques" avec son gouvernement, est le summum de l'hypocrisie !

9 commentaires:

gossip a dit…

Si ça se trouve, la flotte qu'ils ont sous pavillon de complaisance représente une surface supérieure à celle de leur état.
La France hypocrite ? Non, je peux pas y croire !

lol

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Non, il n'y a pas longtemps qu'ils ont commencé à délivrer des pavillons de complaisance.

CMV

Anonyme a dit…

Prendre des contacts diplomatiques, cela signifie, en bon langage sarkosiste : "Faisons semblant de faire quelque chose, donnons l'illusion de remuer ciel et terre, en attendant que cela se tasse et que tout le monde reparle des petites culottes de Cecilia". Parce que, fondamentalement, et en tant que bon libéral pur jus, Sarkozy s'en fout, de la mort d'un capitaine de chalutier.

Par exemple :

- Gagnons l'élection en promettant des baisses d'impôts et des rabais sur ceci ou cela. Le Conseil machin-truc n'en veut pas ? Pas grave, les électeurs ont déjà oublié.

- Les infirmières bulgares vont être libérées des géôles libyennes ? Vite, envoyons truc, bidule te machin sur place pour nous en arroger la gloire. Mais, surtout, profitons-en pour faire de juteuses affaires pour nos petits copains (Areva, Dassault et Lagardère en tête).

- Un pédophile récidiviste viole un enfant ? Vite, promettons des castrations chimiques et des emprisonnements à vie, pour ne pas attirer l'attention sur la misère de la justice française qui, par manque de moyens, ne peut pas faire de prévention.

- On veut laisser le champ libre aux pollueurs et aux OGM ? Vite, organisons une grande réunion bien vide et sans conséquence, invitons le plus de monde possible, trouvons un nom bien ronflant et... ignorons absolument toutes les opinions qui ne vont pas dans notre sens.

Bref : remuons du vent. Remuons encore, remuons toujours, pour masquer le vide intersidéral des idées et des convictions.

Et, le mieux, c'est que ça marche. Je vais finir par croire que Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa fait exprès d'étaler sa vie privée dans tous les journaux (le yacht à Malte, la villa aux USA, etc) pour mieux masquer la réalité de son action: un ultra-libéralisme destructeur.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Que dire d'autre ? Sinon que le vent a l'air de bien plaire aux Français. Ceux qui ne votent plus par choix politique mais en choisissant un petit avantage possible...

cmv

coco_des_bois a dit…

Les français sont ainsi en grande partie parce qu'ils ont les médias les plus détestables qui soient. Les outils de propagande sont absolument imbattables, et ils oeuvrent depuis des années et des années...

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Ce n'est pas terrible non plus aux Etats Unis et partout en Europe, sauf en Espagne, la situation se dégrade années aprés années.

CMV

Anonyme a dit…

Soit dit en passant : si les médias français sont aussi nuls, la faute en reviens, en partie, aux socialistes.

Dans les années 80, arrivés au pouvoir, ils auraient pu mettre en place une véritable structure pour garantir un service de télévision public, indépendant et de qualité. Quelque chose comme la BBC, qui, malgré ses défauts (et ils sont nombreux) reste LE modèle de télévision de qualité et mille fois plus indépendante que toutes les chaînes françaises.

Mais, plutôt que de faire cela, les socialistes ont choisi (1) de privatiser TF1 et (2) d'ouvrir le PAF aux chaînes privées. Sans mettre en place un quelconque garde-fou !

Si l'on ajoute à cela la concentration squvage d'une majorité des médias entre quelques mains (Lagardère, Dassault, Pinault, Bouygues, etc) on comprends pourquoi M. Sarkozy de Nagy-Bocsa a gagné la bataille des médias : il est copain comme cochon avec toutes ces personnes.

La gauche française aurait dû se douter de ce qui l'attendait, mais au lieu de garantir l'indépendance d'au moins quelques médias, elle a préféré recréer l'ORTF de grand-papa... Mais en mettant des gens de gauche à la place des gens de droite. Tant que Mitterand était en place, ces médias corporatiste la fermait (on ne mords pas la main de celui qui ... etc...). Une fois Mitterand parti, ils s'en sont donné à coeur joie.

M. Sarkozy de Nagy-Bocsa, lui, a compris, et de longue date que l'élection passait par la maîtrise de l'information et il a su -- depuis longtemps -- lécher les bottes de ceux qui pouvaient le faire élire. Avec les résultats que l'on sait : la moindre gaffe de S. Royal entraînait de doux noms d'oiseau ("Bécassine du Poitou" et j'en passe...) tandis que les bévues de notre bien-aimé Président étaient soigneusement passées sous silence...

Bien sûr, les mêmes causes produisant les mêmes effets, les médias européens en général sont d'une pauvreté affligeante. Mais la situation est particulièrement grave en France, en raison de la concentration des pouvoirs et des relations très incestueuses entre les "barons" du capitalisme français...

D'où l'importance de l'Internet !

coco_des_bois a dit…

Mais attention, je ne supporte pas plus le PS que l'UMP ... ils ont montré leur "droiture" depuis très longtemps dans tous les domaines. Alors la "gauche française"... je rigole.

Internet est important pas totalement insuffisant, et ce d'autant plus que les grands médias squattent l'audience comme ils le font ailleurs.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Attention: c'est la droite (Chirac) qui a privatisé TF1 en 1987

CMV