Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

mardi 13 novembre 2007

Grèves, connerie et démagogies

13 novembre

L’intérêt des chaînes télévisées pour « le public pris en otage » et pour les comités d’usagers (plus ou moins car il y a des têtes connues...) discrètement sponsorisés par le parti majoritaire va bientôt faire ressembler la télévision française à la télévision de Vladimir Poutine. Cela devient aussi insupportable que la célébration compulsive de la « liberté » dans les universités, liberté en général commentée par les étudiants en droit qui voudraient nous faire croire que l’on peut mettre 10 000 étudiants dans les rares amphithéâtres financés par le ministère de l’Education Nationale.

Evidemment, en général, les confrères oublient que les cheminots et autres salariés des entreprises qui ne sont plus guère nationales, ne sont que des « privilégiés » de la retraite que parce que tous les autres se sont laissés dépouiller sans protester de leurs « privilèges ».

En prime : la saloperie qui consiste à expliquer et à faire croire que « tous les autres Français » paient la retraite des cheminots et des agents de la RATP.

Merde ! Cette fois, je suis vraiment en colère : comment pouvons nous être si cons et avaler tous ces mensonges ? Comment pouvons nous être aussi cons pour céder à ce genre de chantage l’année où les plus riches raflent 13 milliards d’euros de privilèges ?

8 commentaires:

Sébastien a dit…

Tout à fait d'accord. Mais comment peut-on lutter contre ce système qui est selon moi devenu une quasi-monarchie? Et qui , il faut croire, aurait été élu à la majorité?
Les français sont majoritairement cons, un point c 'est tout!
Et on ne peut rien contre la majorité. Surtout quand l'opinion est si facilement manipulable par la télé par exemple.
Bref je pense que rien nous sauvera à part peut etre un mai 2008...
Mais bon, le gouvernement l'a bien compris car il tape déjà sur des étudiants à coup de matraque et annonce 3 bléssés légers alors que rien que sur les images, on en voit déjà 4 qui "pissent" le sang...

Noryungi a dit…

Le seul commentaire que cela appelle (et je vais me faire traiter d'anarcho-syndicaliste en postant cela) est une citation d'un homme politique allemand assez connu :

"Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens le croiront". -- Joseph Goebbels.

Le même ajoutait d'ailleurs :

"Le mensonge répété est fait pour et par le pouvoir, pas par la minorité d'opposants actifs."

Dans un pays où TF1 et "l'info - people - bling - bling" règne en maître et où PERSONNE, dans les grands médias n'est capable de poser les vraies questions et/ou de rétablir la simple vérité... Ces petites citations ont de bonnes chances de se réaliser.

Sinon, j'ai fait deux heures de marche ce matin pour aller au travail. Et devinez quoi ? Je n'en suis pas mort et j'ai même trouvé cela plutôt agréable ! Demain, je passe au vélo.

Pourvu que la grève se prolonge, comme cela je ferais de l'exercice et je ferais fondre mes poignées d'amour.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Bravo pour l'exercice.
Pendant la campagne électorale, aprés avoir lu la partie des "carnets de Goebbels" déjà publiés en Franace, j'ai fait une comparaison avec la méthode de communication utilisée alors par Sarkozy. Je ne dis pas "Sarko fasciste", je dis que ses méthodes sont tout à fait comparables à celle de Joseph Goebbel;
Et pour répondre au commentaire précédent, quand je vois mes étudiants le moral dans les chausettes, angoissés, sans analyse politique (pour 90 % d'entre eux), je ne vois pas de mai 2008.

cmv

Noryungi a dit…

Allons, allons, il ne faut jamais désespérer de la jeunesse...

Je ne sais plus si c'était sur ce blog ou sur un autre que j'ai écrit que les socialistes n'avaient qu'à s'en prendre à eux-mêmes en ce qui concerne la victoire de Sarkozy de Nagy-Bocsa : ce sont eux qui ont lancé la privatisation des grands médias (TF1 et Canal+ en tête) et, par contre-coup, la création de grands groupes de presse. Ils auraient pu privilégier la création de télévisions impartiales (un peu comme la BBC, par ex.) ou limiter l'importance des groupes de presse, mais ils ont choisi la voie exactement inverse.

Aujourd'hui, bien sûr, ces grands groupes (vous connaissez les noms, je vais pas en refaire la liste) sont contrôlés par de grands industriels, tous amis et proches de notre bien-aimé Président. Pas étonnant donc que des tactiques à la Goebbels puissent se mettre en place : c'est dans l'intérêt des patrons (et des journalistes qui veulent garder leur emploi).

D'où le déferlement de haine (et je pèse mes mots) sur les salariés grévistes qui sont, comme chacun le sait, des 'privilégiés' et des 'preneurs d'otages'. Quand je compare mon salaire avec celui d'un cheminot avec 10-15 ans d'ancienneté, je constate que je gagne beaucoup plus, pour un métier beaucoup moins difficile.

Et n'oublions pas que notre cher (si cher !) Président a parfaitement compris qu'il fallait tenir les médias pour tenir l'opinion. Il le fait d'ailleurs de fort belle manière, en occupant 100% de la 'scène' médiatique.

Mais bon, je crois que beaucoup de personnes (que l'on n'entends pas dans les grands médias) sont en train de bouillir en silence, comme vous et moi. On ne peut pas gouverner en permanence par le biais de la télévision, sans avoir de programme ou d'idée derrière (excepté les idées le plus rances). Les élections municipales seront forts intéressantes à suivre.

Et puis, il nous reste toujours l'Internet pour obtenir des informations différentes de la norme. Profitons-en, l'époque est au cadenassage de la parole et de la pensée. Le Dr Goebbels aurait approuvé...

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Oui, plus que jamais, c'est la haine, oserais-je dire la vieille haine de classe qui déferle vers les grévistes!

cmv

coco_des_bois a dit…

je pense que tu devrais apprécier cet article : la fable de l'usager

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Pas mal...

CMV

Anonyme a dit…

Autre commentaire à méditer :

"Prenez l'apparence du pouvoir et on vous le donnera bientôt" (ROTHSCHILD)