Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

vendredi 19 octobre 2007

Combien sommes nous à vouloir divorcer d'avec Sarkozy ?

19 octobre

Moi aussi je voudrais divorcer d'avec Nicolas Sarkozy. Je fais comment ? Amis lecteurs pensez vous qu'un divorce à l'amiable soit possible ?

12 commentaires:

Guilhem a dit…

Je crois que ce n'est malheureusement pas possible, vous vous y prenez trop tard, parce qu'apparemment ce genre de divorce se négocie avant les élections...

gossip a dit…

Gloup, si seulement....

En application, peut-être du principe de précaution, vis à vis des produits toxiques.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Ah, je n'avais pas pensé au principe de précaution. Je comprends maintenant pourquoi le gourou du néo-libéralisme, Jacques Attali, veut supprimer le principe de précaution de la constitution. Et si je comprends bien, Cécilia vient de mettre ce principe en oeuvre.

CMV

Jean-Luc a dit…

A l'amiable çà va être dur maintenant...d'autant que nous n'avons pas les mêmes cartes en main que la pomponnette...

gossip a dit…

Vous savez ce que disent les psy. Avec un pervers narcissique, personnalité éminemment toxique, la rupture est rarement amiable.
Une manière de se débarrasser de son emprise, est de démonter ses manipulations et être prêt à payer cher le fait de dire non. La fuite est aussi une bonne solution.

On est mal barré. Difficile de se barrer tous à l'étranger pour le laisser seul avec son petit royaume.

vlg a dit…

«Si vous n'aimez pas la France, monsieur gossip, ne vous gênez pas pour la quitter». C'est ce que le pervers narcissique vous répondrait, avant de vous faire arrêter pour injure au président, qualifié de "personnalité éminemment toxique".

Mais nous, on est d'accord avec vous !
Et aussi avec le billet précédent : «Cecilia sarkozy: une authentique affaire politique», auquel on peut ajouter que la dame a joué un rôle politique significatif (dans l'affaire des infirmières par exemple).

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Une idée, comme ça en passant: s'il ne nous aime plus, le président peut fort bien nous quitter.

CMV

eric a dit…

Nous a-t-il vraiment aimé un jour ?
J'en doute !
Par contre le pouvoir, il n'a pas l'air prêt à vouloir le quitter.

coco_des_bois a dit…

Il aime beaucoup de ses amis qui - eux - sont rarement domicilés an france pour leurs impots...

Moi je propose un divorce pour torts partagés, partagés uniquement par lui en l'occurence !

Marre des promesses a dit…

La seule vraie question est la suivante : pourrons-nous déduire les émoluments de nos avocats de nos impôts ? Pas sûr...

Ceci dit, je suis de plus en plus tenté par la fuite, moi. Ce pays -- et ses dirigeants -- m'énerve de plus en plus.

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Mais où aller ????

CMV

gossip a dit…

@ vlg : une autre variante serait de ridiculiser le diagnostic, de se poser en victime et de faire la peau aux psy d'obédience non "généticienne" en dévalorisant leur pratique et en en faisant des boucs émissaires.

"Mais où aller ????" Malheureusement, un bon nombre vont "choisir" de partir vers un monde "meilleur". Mais, bon, après tout, par décret présidentiel, la suicide c'est génétique, pourquoi s'en soucier.