Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

samedi 17 mars 2007

Les anti-nucléaires dans la rue, pas les candidats

17 mars

+ la défiance envers le nucléaire mobilise plus les citoyens dans la rue que les candidats à la présidentielle puisque seuls Besancenot, Voynet et Bové (et leurs entourages) se sont dérangés pour manifester leur opposition ou leurs craintes à propos de l'EPR, le nouveau projet de réacteur nucléaire qui devrait être construit à Flamanville en Normandie. Réacteur français si fiable que la Finlande qui essuie les plâtres a déjà deux ans de retard et un coût non prévu (et provisoire) d'un milliard d'euros. Belle réussite.

+ dans leurs comptes-rendus de la soirée télévisée de Ségolène Royal sur France 2, les médias, tous les médias, ont évidemment oublié ce qu'elle a eu le temps de dire sur les questions d'environnement, de nature et d'énergie. De toute façon, comme d'habitude, ils n'ont retenu que l'aspect "politique politicienne" de ses deux heures et quinze minutes d'intervention: "elle s'est libérée du PS et des éléphants". La belle affaire: ce qui nous intéresse, c'est le contenu du programme.

2 commentaires:

Christophe a dit…

Ah bon Bové était dans une manif ? Dans quelle ville ?

coco_des_bois a dit…

Le contenu du programme du PS... en même temps il est assez simple :

privatiser, privatiser...
(j'ironise)