Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

jeudi 8 mars 2007

Sarko, trés mauvais écolo...

8 mars

+ Jeudi soir, face à Nicolas Hulot appelé un quart d’heure après l’heure prévue (22 heures 47 au lieu de 22 h 30), Nicolas Sarkozy a eu bien du mal a se dépêtrer de ses contradiction en matière écologique, prétendant que les écologistes voulaient « interdire la voiture » ( 60 % des Français ne peuvent pas se passer de leur voiture et c’est une idéologie sectaire de dire le contraire) et a accusé les pays en voie de développement de « contribuer à l’épuisement des ressources », ajoutant que l’on ne pouvait pas demander aux Français de « choisir en l’écologie et l’économie ». Nicolas Hulot a dénoncé le « culte de la croissance » face à quelqu’un qui ne l’écoutait pas et était pressé d’en finir avec un exercice qui ne l’intéressait pas. Ce pénible échange sur l’écologie et les sidérantes hésitations de Sarkozy auront duré 12 minutes sur une émission de plus de deux heures, la responsable du débat ayant rapidement mis fin aux bafouillages et aux approximations du candidat. Reste à Nicolas Hulot à se contenter de la promesse d’une taxe carbone et du refus de diminuer de moitié le programme nucléaire. Manifestement, face à un candidat lui répétant « je vous connais bien », comme pour induire une improbable complicité, Hulot était déçu. Il aurait du s’en douter face à quelqu’un qui, quand il était ministre de l’économie, a refusé toutes les taxes écologiques ; et face à quelqu’un qui, officiellement, il y a quelques jours, a refusé de rencontrer les journalistes spécialistes de l’environnement.

Prochain épisode sur la même chaine la semaine prochaine avec Ségolène Royal face au même Nicolas Hulot.

10 commentaires:

coco_des_bois a dit…

Merci pour ce résumé, je ne pense pas que qui que ce soit qui ait l'intention de voter sarko fût choqué.
Hulot a sans doute pris un peu mieux conscience de son égarrement.

A moon sens il aurait du aider à fédérer des mouvements orientés vert, comme Bové et les écolos... enfin je sais pas... mais sarko ou sego, avait-il besoin de preuve ?

NOTE : tu as de la pub (carrefour) sur ton site, c'est normal ? parce que les comptes blogger sont gratuits, alors je trouve ça vraiment dommage.

Thierry a dit…

Quel pipo ce sarko! Quelle langue de bois ! Il n'a jamais véritablement répondu aux questions de Nicolas Hulot. Il sortait des expressions ("developpement durable", "biodiversité") comme pour prouver qu'il s'intéresse à l'écologie, mais en fait ce n'est pas du tout son truc. Il a quand même réussit à glisser son soutient aux chasseurs et aux pécheurs! De toute façon, en fin d'émission quand il a signé ses propositions, où était évoqué l'écologie ou l'environnement ? Il prouve bien ainsi que "l'aspect majeur" représentant la protection de l'environnement dans la politique du futur président, dont il a signé l'engagement avec le pacte écologique, c'est juste pour les médias et pour valoriser son image! Je me demande comment Nicolas Hulot est arrivé à garder son calme face à ce super-menteur! Au moins là, il a compris, les intentions de Sarkozy pour l'écologie : c'est zéro! Rendez vous la semaine prochaine avec Ségolène...

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Bon, rien à ajouter sinon que j'avais effectivement oublié le coup de chapeau de Nicolas Sarkozy aux chasseurs dont, de toute façon, la Fédération roule pour lui depuis des années, le candidat (confidentiel) de Chasse Pêche Nature Tradition n'étant, comme disent les chasseurs, qu'un leurre, un appeau destiné à capter quelques voix. D'ailleurs aux chasseurs Nicolas Sarkozy a promis un ministère de la Ruralité.
Pour la publicité, je ne comprends pas, moi je ne vois pas de publicité, Carrefour ou une autre, quand j'ouvre le blog.

Claude-Marie Vadrot

ubique a dit…

Pire que lamentable c'était surtout pitoyable et éprouvant de voir Nicolas Hulot patauger dans cette mascarade organisée.Il a de l'aplomb de garder son calme jusqu'au bout. Pas de doute ce sera semblable la semaine prochaine, avec plus de douceur bien sur et plus de féminitude!

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Je ne préjuge pas de la semaine prochaine, mais je sais simplement que Ségolène Royal a bien plus de sensibilité sur ces questions, comme le prouve ce qui se passa dans sa Région. Mais elle doit se dégager du programme du PS qui, pour l'environnement, n'est pas vraiment enthousiasmant.

Claude-Marie Vadrot

ptijow a dit…

C'est vrai que N.Hulot a beaucoup de sang-froid! Peut-être un jour avant les élections va-t-il pousser un bon coup de gueule?

ubique a dit…

On aura droit à un programme de choix pour la sauvegarde environnementale des vieux élephants en milieu hostile, ça c'est sur. C'est d'ailleurs Yann Arthus qui l'a très bien dit: "Chaque fois que de vieux élephants se perdent dans la nature, ils retrouvent le troupeau grace à des femelles" affirmait l'éminent spécialiste! Voilà donc l'heure de l'écologie au service des pachydermes...Allez c'est de l'humour ! Pour rire quoi...

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Le probléme, puisque l'humour est demandé, c'est que nous n'avons guère le droit à exiger la protection des éléphants alors que nous ne sommes même pas capable de préserver une douzaine d'ours...
Donc, les éléphants sont voués à une disparition prochaine et rapide au profit de la gazelle...

CMV

ubique a dit…

Gazelle canine...ainsi surnomerons-nous la Royal(canin)!

Ludovic a dit…

Bonjour ,
je n' ai pas vu l' émission en question mais au-delà des connaisances de Mr Sarkosy en matière d'environnement que l' on sait proches du néant , il y a apparemment bcp plus grave en termes de politique globale . Si comme vous le dîtes dans votre article il rend les pays pauvres responsables de l'épuisement des ressources , alors il s'agit d'une honteuse et lamentable contre-vérité . C'est méprisant , cynique car lui comme nous savons bien d'où émanent les décisions économiques désastreuses qui asservissent les peuples et dévastent notre planète . Le FMI ou la banque mondiale ne sont pas dirigés par le Bangladesh ou la Namibie que je sache . Il est écoeurant qu'un homme d'Etat encore en exercice puisse proférer de pareilles inepties pour flatter un "Ego-Occidentalisme" douteux chez ses concitoyens. On connaissait déjà les lacunes monstrueuses des discours techniques de Ms Le Pen et De Villier , Mr Sarkosy souffrirait-il des mêmes symptômes de dévoiement stupide de la réalité ou est-il maître en art de cynisme au delà de toute mesure ?
Pardon pour ce coup de gueule un peu long , merci pour votre blog.