Qui êtes-vous ?

Ma photo
Journaliste depuis 30 ans, à la fois spécialiste des pays en proie à des conflits et des questions d'écologie,de protection de la nature et de société; derniers livres publiés: Guerres et environnement (Delachaux et Niestlé), L'horreur écologique (Delachaux et Niestlé), "La Grande Surveillance" (Le Seuil),une enquête sur tous les fichages (vidéo, internet, cartes bancaires,cartes médicales, telephone, etc). Et enfin "Enquête sur la biodiversité" (ed Scrinéo, coll Carnets de l'info). Aprés 20 ans au Journal du Dimanche, collabore désormais à l'hebdomadaire Politis et à Médiapart.

jeudi 5 avril 2007

Ségolène Royal et l'écologie

5 avril

+ Bon, Ségolène Royal, hier, n’est pas venue au rendez vous qui avait été convenu avec elle entre le Comité 21 et les journalistes spécialisés dans les questions environnementales. Elle a été remplacée au dernier moment par Bruno Rebelle. L’ancien « patron » en France de Greenpeace a courageusement fait face, mais la différence entre un conseiller et une candidate comme Ségolène Royal, c’est que si cette dernière peut se permettre d’avoir des idées nouvelles, de faire avancer les choses en se libérant du programme, un conseiller doit, lui rester dans les clous…

Donc, en une heure et demie de questions et de réponses, nous n’avons pas appris grand-chose de nouveau en dehors du fait que « le développement durable ne doit pas être un argument de marketing politique » et que la candidate « a mis l’environnement dans son logiciel politique ». Mais à la question de savoir si le PS avait mis de l’environnement dans son logiciel, Bruno Rebelle a répondu en bottant en touche. Donc, rappel, en vrac, des mesures annoncées ou confirmées hier:

+ Les énergies renouvelables à 20% pour 2020 (c’est ce qu’a décidé l’Union européenne...)

+ Economies d’énergie

+ Priorité au rail et aux voies d’eau, division par 4 des émissions de CO2

+ Limiter la diminution de la biodiversité

+ Réduire l’impact de l’économie sur les écosystèmes

+ Réduction des pollutions diffuses préjudiciables à la santé

+ Passer de la quantité à la qualité de la croissance

+ Une extrême prudence au sujet des « bio » carburants : on ne peut pas promouvoir ces cultures énergétiques et en même temps favoriser une agriculture plus respectueuse de l’environnement

+ Aide et développement pour l’agriculture bio

+ Priorité aux questions de climat, de l’eau et de l’éducation

+ Moratoire sur les incinérateurs, l’EPR et les OGM. Il faut progressivement freiner l’incinération au profit du tri et de la valorisation

+ Réduire la part du nucléaire jusqu’à 50 %

+ Oui à la production régionalisée de méthane, cela pourrait représenter une économie de 10% des importations de gaz

+ Il faut donner un statut aux experts, aux experts indépendants et aux experts citoyens

+ Introduction de la préoccupation environnementale dans l’attribution des marchés publics

+ Le problème de l’environnement n’est pas seulement technique, mais il repose sur le débat, sur la réappropriation de l’environnement par les citoyens, avec un Etat qui donne l’exemple et qui ne se contente pas de discours et d’incantation

Les journalistes spécialisés ne désespèrent pas d’obtenir des réponses plus précises, et sur d’autres points, de Ségolène Royale elle-même. Car nous sommes tentés de déduire de cette absence à un rendez vous prévu de longue date, que l’environnement n’est pas vraiment une priorité. Même si le social et l’économique ont évidemment, dans un pays qui compte 8 millions de pauvres, une haute importance.

Les mêmes rencontres sont prévues, en principe, avec Nicolas Sarkozy et François Bayrou, je tiens les lecteurs au courant.

3 commentaires:

Marre des promesses a dit…

Favoriser le rail et les voies d'eau, très bien ! Mais pourquoi ne pas reprendre la proposition de taxer plus fortement les 4x4 et autres véhicules polluants, par exemple ?

Moratoire sur l'EPR et les OGM, méfiance sur les bio-carburants, tout cela est très valable, mais quid de l'énergie solaire, par exemple ?

Ma conclusion est un peu la même que la vôtre : l'écologie est-elle vraiment une priorité pour Mme Royal ?

Merci en tout cas pour ce billet fort intéressant...

Blog de Claude-Marie Vadrot a dit…

Ne voulant pas être trop long, je n'ai évidemment pas été complet. Ce qui ne change pas ma remarque sur le fond.

+ Le solaire est prévue dans l'augmentation du recours aux énergies renouvelables, avec les éoliennes et le méthane.

+ Il est prévu une éco-taxe pour les véhicules les plus polluants, y compris les camions, mais sans plus de précision chiffrée.

CMV

ckck a dit…

Bonjour,

je me permets de vous signaler au passage l'existence d'une Web Tv, www.terre.tv, dédiée à l'environnement durable.
A bientôt,